Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Asie / Japan / Articles / Déclaration orale des ONG à la suite de l’adoption formelle du rapport de l’Examen périodique universel du Japon
chargement de la carte…

Contributeurs

UN ILGA Patricia Curzi, UN ILGA
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

Azusa Yamashita at the formal adoption of the UPR report of Japan in Geneva
Déclaration orale des ONG à la suite de l’adoption formelle du rapport de l’Examen périodique universel du Japon

in JAPAN, 22/03/2013

Déclaration conjointe de l’International Lesbian and Gay Association, de Gay Japan News et de Rainbow Action faite par Azusa Yamashita.

Regarder la video (numéro 18 dans la colonne à droite / 00:37:16)

 

Merci Madame/Monsieur le Président,

Cette déclaration est faite également au nom de Gay Japan News et de Rainbow Action.

Nous accueillons favorablement les réponses du gouvernement japonais aux recommandations faites par les gouvernements d’Argentine, du Canada, de la Norvège, de la Suisse et des Etats-Unis visant à l’interdiction et à l’élimination de toute discrimination sur base de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, ainsi qu’à la protection des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres.

Nous apprécions que le gouvernement japonais ait pris, dans les années récentes, des mesures positives en faveur des droits des personnes LGBT en modifiant certaines politiques les concernant. Ces changements concernent la délivrance d’un certificat de célibat à toute personne désirant se marier à l’étranger, quel que soit le sexe du conjoint. L’inclusion de la santé mentale des minorités sexuelles dans la politique nationale concernant la prévention du suicide fait également partie de ces changements.

Toutefois, l’exigence de la stérilisation des personnes transgenre dans la loi sur les dispositions spéciales concernant le traitement des personnes atteintes d’un trouble de l’identité de genre, l’absence de législation anti-discrimination incluant l’orientation sexuelle et l’identité de genre et la persistance de la stigmatisation sociale restent des défis importants dans l’atteinte de l’égalité et du bien-être des personnes LGBT.

Nous sommes également préoccupés par la décision du gouvernement japonais de réintroduire du matériel scolaire pour l’éducation morale dans les écoles primaires et secondaires qui promeut l’attraction au sexe opposé comme naturelle. Ceci renforce l’hétéro normativité et exclut les élèves non-hétéros.

Nous appelons le gouvernement japonais à prendre les décisions concrètes visant à implémenter les recommandations afin de protéger toute personne quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre. Nous serons heureux d’apporter notre expertise dans ce domaine.

Je vous remercie Madame/Monsieur le Président.

Azusa Yamashita
14 mars 2013

Traduction: C.van Dieren

Plus d'information sur le travail d'ILGA aux Nations Unies

 

Bookmark and Share