Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
EN
FR

Accueil / Afrique / Ethiopia / Articles / Les dirigeants de l'Ethiopie appellent à des mesures anti-gayspar
chargement de la carte…

Facebook

Veuillez noter que ceci est une traduction, et qu’il peut donc y avoir de légères différences. Améliorer cette traduction
Les dirigeants de l'Ethiopie appellent à des mesures anti-gayspar

in ETHIOPIA, 14/06/2012

L'Ethiopie est de 65% chrétienne Responsables du gouvernement éthiopien, les chefs religieux et des représentants civils ont déclaré leur opposition aux droits des LGBT et condamné l'homosexualité comme une épidémie de l'Ouest lors d'une conférence anti-gay

Une conférence nationale intitulée «L'homosexualité et de ses associés sociales des conséquences désastreuses» samedi (9 Juin) a eu lieu dans le siège de l'Union africaine nouvellement construit, dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

La conférence a été organisée par le Dr Seyoum Antonius, président de United for Life, une organisation non-gouvernementale qui se décrit comme chrétien, pro-vie et la sauvegarde de la sainteté du mariage.

Plus de 2.000 participants ont assisté à la conférence, y compris les principaux dirigeants religieux de l'Ethiopie, des responsables gouvernementaux, des membres du Parlement éthiopien, les dirigeants des partis politiques, organisations de jeunesse et des représentants d'autres sociétés civiles.

Au cours de la conférence, un porte-parole du gouvernement éthiopien, qui GSN n'a pas été en mesure d'identifier, a déclaré: «Récemment, le président américain Barak Obama, le Premier ministre britannique David Cameron et d'autres dirigeants occidentaux essaient d'établir des liens entre l'aide et les droits des homosexuels, mais cela n'arrivera jamais en Ethiopie.

«Nous ne voulons pas leur aide tant qu'il est lié à l'homosexualité, je vous assure que l'Éthiopie n'a pas de place pour l'homosexualité et de notre pays sera le cimetière de l'homosexualité."

Abune Paulos, patriarche de l'Eglise orthodoxe éthiopienne a déclaré: «Ethiopiens n'ont pas besoin que leur identité soit dicté pour eux de l'extérieur, peu importe comment riches ou puissants des forces s'appliquant la pression étaient."

Il a également lu une déclaration d'un groupement inter-religieux des chefs religieux de l'Ethiopie condamnant l'homosexualité comme un. Naturel et invitant les organismes internationaux à arrêter d'essayer de «subvertir» les traditions éthiopiennesLa déclaration a appelé le gouvernement éthiopien à punir »ceux qui sont infestés avec des activités sodomite et a appelé à la sensibilisation comment protéger la société contre cette« invasion ».

Dr Seyoum Antonius a présenté les conclusions de son «étude» qui «prouver» que l'homosexualité est un résultat de l'éducation inappropriée et conduit à des MST, du VIH et de «graves troubles psychologiques».Cela contredit directement le point de vue des organismes professionnels de santé et psychologique à travers le monde, y compris l'Organisation mondiale de la Santé.

La conférence a également entendu un «témoin» compte d'un jeune homme éthiopien qui a été vigoureusement violée à l'âge de six ans et par conséquent «infecté par la maladie homosexuelle pendant 20 ans» et est également vivant avec le SIDA. L'homme a prétendu qu'il avait été «guéris de l'homosexualité» et est maintenant un «homme changé».

«Selam 'activiste de EthioLGBT.com, un site de soutien pour les Éthiopiens LGBT a déclaré:« Tollowing cette conférence, l'atmosphère est de plus en plus hostile et difficile à la communauté LGBT en Ethiopie.

En vertu de la loi éthiopienne, l'activité homosexuelle est passible d'un emprisonnement maximal de cinq ans.

Bookmark and Share