Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Europe / France / Articles / Conformément aux recommandations du Conseil de l’Europe, liberté de rassemblement LGBT en Moldavie et en Ukraine !
chargement de la carte…

Contributeurs

ILGA Claudio Ritrovato, ILGA

Facebook

marqués avec: liberté d’association
Conformément aux recommandations du Conseil de l’Europe, liberté de rassemblement LGBT en Moldavie et en Ukraine !

in FRANCE, 30/04/2010

Paris, le 29 avril 2010

 GenderDoc-M, l’association LGBT Moldave de Chisinau avait prévu d’organiser en centre ville, une manifestation de soutien à l’adoption d’une loi contre les discriminations. Le tribunal de Chisinau vient de décider que cette manifestation ne pourrait se tenir que dans un parc éloigné du cœur de la ville. GenderDoc-M a par conséquent annulé la manifestation et entend faire appel de la décision du tribunal.

Une fois de plus, la décision du tribunal, requise par le Maire de Chisinau, a été prise sous la pression de groupes religieux et réactionnaires, sur la base du respect de l’ordre public et de la moralité.

Les autorités n’en sont pas à leur coup d’essai et ont déjà empêché par le passé GenderDoc-M en Moldavie et LIGA en Ukraine d’exercer pacifiquement leur droit de rassemblement. Les militants LGBT Moldaves ont été interdits de manifestation publique depuis 2005, pourtant en 2007, la Cour suprême Moldave avait déclaré illégale l’interdiction d’une manifestation publique organisée en 2006. En 2009, tous les festivals LGBT proposés en Ukraine ont été interdits par les autorités.

L’intergroupe LGBT du Parlement Européen, l’ILGA-Europe (1) et Amnesty International appellent de concert les autorités Moldaves et Ukrainiennes à respecter les Droits Humains et en particulier les obligations auxquelles sont tenues les membres du Conseil de l’Europe telles que le droit de rassemblement et d’expression des personnes LGBT, en toute sécurité et donc sous protection policière.

L’article 21 de la Convention Internationale des Droits civils et politiques et l’article 11 de la Convention Européenne pour la Protection des Droits Humains et Libertés Fondamentales garantissent la liberté de rassemblement. Ce droit est aussi garanti par la constitution de chacun des deux pays.

En mars 2010, les deux gouvernements Moldaves et Ukrainiens ont approuvé les recommandations du Conseil de l’Europe qui consistent à adopter des mesures pour combattre la discrimination aux motifs de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. Les deux pays se rapprochent de l’Union Européenne, ils doivent donc démontrer leur volonté de promouvoir et garantir ces droits fondamentaux et ne peuvent ainsi afficher des attitudes contradictoires.


Samedi 8 mai prochain aura lieu à Vilnius en Lituanie, la Baltic Pride. Une délégation de l’ILGA-Europe sera notamment présente sur place. L’an dernier, Mozaïka, l’association LGBT de RIGA en Lettonie, avait fait appel de la décision d’interdiction de la manifestation qui s’était en fin de comptes déroulée dans un parc, sous haute protection policière et en présence de nombreux opposants, massés contre les grilles et hurlant des slogans hostiles. D’autres ONG dont Amnesty International feront le déplacement et les ambassadeurs sur place seront mis à contribution.

En Europe et à ses portes, les prides des pays de l’est doivent pouvoir se dérouler chaque année et les personnes LGBT exprimer leur fierté, droits et libertés, sous protection de l’état si nécessaire.

Bookmark and Share