Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
EN
FR

Accueil / Asie / Bahrain / Articles / Arrestation record au Bahreïn lors d'un raid sur une soirée gay
chargement de la carte…

Contributeurs

ILGA Communication Team Asia Sass Rogando Sasot, ILGA Communication Team Asia
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)

Facebook

Veuillez noter que ceci est une traduction, et qu’il peut donc y avoir de légères différences. Améliorer cette traduction
Arrestation record au Bahreïn lors d'un raid sur une soirée gay

in BAHRAIN, 05/02/2011

Plus de 100 personnes arrêtées pour avoir organisé une fête "dépravée et décadente" au Bahreïn.

127 personnes, principalement des gays des pays du Golfe, ont été arrêtées au Bahreïn pour avoir organisé une fête "dépravée et décadente".

Les fêtards avaient loué une salle des sports à Hidd, un village conservateur situé sur l'île de Muharraq, dans le nord du Bahreïn, et organisé mercredi soir une soirée payante réunissant des hommes gays venus de différents pays du Golfe Persique.

La plupart des gays avaient entre 18 et 30 ans, et un Libanais et un Syrien se trouvaient parmi les personnes arrêtées à la suite du raid de police, rapportait le quotidien Al Ayam ce vendredi.

Des voisins, se plaignant du bruit provenant de la salle des sports de ce traditionnel village de pêcheurs, ont alerté la police qui a envoyé une patrouille pour enquêter sur les plaintes aux alentours de 2h30 du matin.

Un agent infiltré a alors payé les 20 dinars de frais d'entrée, et a été accepté dans la salle ou il a pu voir des douzaines de travestis en train de boire et de fumer des narguilés. Des patrouilles supplémentaires ont alors été appelées, et 127 personnes ont été arrêtées durant la décente de police, rapporte le quotidien.

L'enquête préliminaire révèle que les gays étaient soit des citoyens d'états du Golfe venus au Bahreïn pour la fête, soit des habitants du Bahreïn s'étant rassemblés dans la salle des sports de Hidd. Les organisateurs sont détenus séparément.

Les ambassades des citoyens non-Bahreïniens ont été prévenues des arrestations, rapporte le journal.

La salle a été fermée Jeudi pour la durée de l'enquête. Les dirigeants du Hidd Club, propriétaires de la salle, ont assuré qu'ils se pencheront sur l'affaire et se renseigneront sur la personne ayant loué la salle.

L'homosexualité est illégale au Bahreïn ainsi que dans cinq autres pays du Conseil de coopération du Golfe, et les étrangers arrêtés pour activités homosexuelles sont expulsés après avoir purgé des peines de prison.

 

Bookmark and Share