Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Asie / Iran, Islamic Republic Of / Articles / Iran : Le potentiel de transmission sexuelle du VIH chez les toxicomanes.
chargement de la carte…

Facebook

marqués avec: toxicomanie / sida / homosexualité
Iran : Le potentiel de transmission sexuelle du VIH chez les toxicomanes.

in IRAN, ISLAMIC REPUBLIC OF, /201

L'Iran a réagi à la menace d'une épidémie de VIH parmi les toxicomanes. Il y a une préoccupation croissante, cependant, quant à la menace de transmission du Vih des toxicomanes vers d’autres couches de la population, y compris les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, notent les auteurs d’une étude.

De 2003 à 2004, des enquêtes transversales et comportementales ont été menées auprès de 370 toxicomanes recrutés à partir des centres de traitement de la toxicomanie, un centre d'accueil et des rues dans les zones peuplées de la drogue Téhéran.

Les données du sondage ont indiqué qu'environ 12 % d’hommes toxicomanes et sexuellement actifs ont eu des rapports sexuels avec des hommes. La prévalence du VIH est élevée (19 %), tandis que l'utilisation du préservatif au cours du dernier rapport sexuel était faible (20%). Une analyse multi variée a montré que par rapport à d'autres toxicomanes sexuellement actifs, les toxicomanes qui avaient des rapports sexuels avec des hommes sont plus jeunes (odds ratio ajusté: 0,89; intervalle de confiance 95 pour cent, 0,81 à 0,98), plus susceptibles
d'avoir utilisé une seringue partagée / seringue pour s'injecter des drogues (AOR, 4,29, IC 95 pour cent, de 1,82 à 10,12), et ont eu cinq partenaires sexuels ou plus dans leur vie (AOR, 2,71; CI 95 pour cent, de 1,14 à 6,44).

"Ces résultats montrent que plus d’homosexuels toxicomanes présentent des comportements à
risque liés à la drogue et dont la sexualité peut servir de pont pour la transmission sexuelle du VIH à d'autres populations, y compris la plus large communauté homosexuelle à Téhéran», ont conclu les auteurs. "Ce rapport vise à encourager les autorités sanitaires en Iran à prendre des mesures sérieuses pour prévenir la transmission sexuelle du VIH de la population homosexuelle à ses réseaux sexuels."
 

Bookmark and Share