Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Articles (WORLD) / RAPPORT 2012 DE L’ILGA SUR L’HOMOPHOBIE D’ÉTAT: 40% des états membres de l’ONU criminalisent encore les relations sexuelles entre personnes de même sexe
chargement de la carte…

Contributeurs

Communication ILGA Alessia Valenza, Communication ILGA
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

RAPPORT 2012 DE L’ILGA SUR L’HOMOPHOBIE D’ÉTAT: 40% des états membres de l’ONU criminalisent encore les relations sexuelles entre personnes de même sexe

in WORLD, 18/05/2012

17 Mai 2012 - 78 pays sur 193 ont encore des lois qui criminalisent les relations entre adultes consentants de même sexe. Les condamnations vont des coups de fouet (Iran) ou de deux mois de prison (Algérie) à la réclusion à perpétuité (Bangladesh) ou même à la peine de mort (Iran, Mauritanie, Arabie Saoudite, Soudan, Yémen).

Parmi les 113 pays où l’homosexualité est légale, 55 ont des lois contre les discriminations en raison de l’orientation sexuelle sur le lieu de travail, 10 font bénéficier les gays et les lesbiennes de la pleine égalité des droits associés au mariage et 12 leur ont ouvert l’adoption.

Voilà quelques éléments de description de la situation juridique des lesbiennes et des gays du monde entier à compter de mai 2012, d’après le 6ème rapport sur l’Homophobie d’état, présenté hier 16 mai à Genève par l’ILGA, l’Association internationale des lesbiennes, des gays et des personnes bisexuelles, trans et intersexes, à l’occasion de la 8ème Journée Internationale contre l’Homophobie et la Transphobie.

Le Rapport sur l’Homophobie d’état, rédigé par Lucas Paoli Itaborahy, ne regroupe pas seulement les lois criminalisant les relations sexuelles entre adultes de même sexe, mais comprend également plusieurs listes de pays en fonction des droits qui y sont accordés aux personnes LGBTI. En plus de l’habituelle carte mondiale résumant les conclusions du rapport, celui-ci est cette année accompagné de cartes régionales pour l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine et les Caraïbes. Ces cartes sont disponibles dans sept langues, dont l’Arabe, le Mandarin et l’Hindi. Des données de l’édition 2011 de ce rapport figurent également dans le tout premier rapport de l’ONU sur les lois et pratiques discriminatoires, ainsi que sur les exactions commises contre des individus en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre, rapport publié par la Haut Commissaire aux Droits humains en décembre dernier.

Gloria Careaga et Renato Sabbadini, co-secrétaires généraux de ILGA, ont déclaré : « Ce rapport est devenu un outil très utile, non seulement pour les membres de l’ILGA, mais aussi pour les chercheurs, les représentants des gouvernements et les militants du monde entier. Nous sommes très reconnaissants envers toutes celles et ceux qui ont travaillé à ce rapport et nous ont fourni des informations, et nous sommes très fiers d’avoir la chance de proposer un rapport mondial sur l’homophobie d’état, contribuant ainsi au combat pour l’égalité des droits des personnes LGBTI. »

Notes

À propos de l’ILGA
L’Association internationale des lesbiennes, des gays et des personnes bisexuelles, trans et intersexes est la seule fédération mondiale d’organisations LGBTI nationales et internationales. Depuis 1978, année de sa fondation, l’ILGA œuvre pour l’égalité et les droits humains des lesbiennes, des gays et des personnes bisexuelles, trans et intersexes dans le monde entier. L’ILGA compte aujourd’hui plus de 900 organisations membres venant de plus de 110 pays.

À propos du rapport
Le rapport de l’ILGA sur l’Homophobie d’état peut être téléchargé içi

La carte de l’ILGA sur les droits des lesbiennes et des gays peut être téléchargée içi 

Une plus grande version de la carte du monde ainsi que les cartes régionales dans les différentes langues peuvent être trouvés ici

Pour toute information supplémentaire à propos du rapport de l’ILGA sur l’Homophobie d’état et des activités de l’ILGA à travers le monde, veuillez contacter : stephenbarris@ilga.org 

Pour les médias
Les médias peuvent se renseigner auprès de Renato Sabbadini à renato@ilga.org ou de Gloria Careaga à careaga@unam.mx

Bookmark and Share