Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / World / Histoires vécues
chargement de la carte…
Cette section vous est consacrée ! Prenez s’il vous plaît quelques instants pour raconter aux visiteurs du site de l’ILGA la réalité de la vie LGBTI dans votre pays. Proposez-nous votre histoire personnelle et partagez vos expériences ! Vous n’avez pas besoin d’être enregistré-e sur ce site, et votre histoire sera complètement anonyme.

HISTOIRES VÉCUES
Publier un nouveau témoignage dans cette section

Témoignages d’internautes

Voila ce que disent les gens sur la vie pour les LGBTI en/au WORLD...
Trier par: [Le plus récent] [Le plus populaire]

Sur cette page: commentaires 1-50

Assaad Idrissi (vivant actuellement en/au BELGIUM) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers EGYPT portrait de pays on 07/04/2014
Lien
Egypte : quatre hommes en prison pour homosexualité (07/04/2014)
Quatre hommes ont écopé de trois à huit ans de prison pour avoir organisé une "fête déviante" et pratiqué la "débauche" alors que la loi égyptienne n'interdit pas formellement l'homosexualité.

Trois Égyptiens ont été condamnés lundi 7 avril au Caire à huit années de prison pour homosexualité, tandis qu'un quatrième a écopé de trois ans ferme. Les quatre accusés, en détention préventive, ont été condamnés pour avoir organisé une "fête déviante" et pratiqué la "débauche" car la loi égyptienne n'interdit pas formellement l'homosexualité.
Le Parquet les accusait toutefois de "pratiques homosexuelles", assurant que l'un d'eux louait un appartement dans le faubourg de Nasr City au Caire, dans lequel des hommes se retrouvaient et s'habillaient en femmes. En Egypte, où l'homosexualité, souvent tue, est condamnée comme une "déviance" par l'islam comme par l'Eglise copte, la communauté gay reste discrète et les rencontres se font généralement sur les réseaux sociaux. En juin, un sondage réalisé par le centre de recherches américain Pew révélait que seuls 3% des Égyptiens estimaient que "la société devait accepter l'homosexualité".
Ces dernières années, plusieurs affaires ont défrayé la chronique dans le plus peuplé des pays arabes où les défenseurs des droits de l'Homme dénoncent des tests médicaux pratiqués pour déterminer si un accusé est homosexuel ou non.
La plus retentissante a eu lieu en 2001 lorsque 52 présumés homosexuels ont été arrêtés à bord d'un bateau-discothèque amarré au Caire, et 23 condamnés à des peines allant d'une à cinq années de prison, notamment pour "débauche".
Ajouter un commentaire
publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs on 31/03/2014 +5
Lien


objet : demande de l'asile sexuelle


.j'ai l'honneur de vous demander de m'accorder une occasion de l'asile sexuelle
a vous connaissance que je suis jeune marocain 27 ans et je suis homo sexuel ça fait longtemps
qu'on vous saviez que dans mon pays si interdit d’être homo et de vivre ta vie en tout liberté a cause de la religion de ce pays
moi je suis d'une famille très conservatrice et qui accepte et qui comprenne pas l'homo sexuelle
je veux bien que vous comprenez ma statut et vous m'aider pour vivre la vie en tout liberté et évite les harcèlement et de la persécution
en attend de votre favorable repense agrée d'accepter mes salutations
merci
Ajouter un commentaire
mignon (vivant actuellement en/au TOGO) publié par gay transgenres bisexuels intersexuels lecteurs Vers TOGO portrait de pays on 13/11/2013 tagged with droits humains
Lien
mon témoignage porte sur la vie des gays au Togo plus précisément sur leur stigmatisation dans nos sociétés.Déjà au TOGO quand on dit que tu es gay même si tu ne l, ai pas et que ton prochain l' apprend c' est que automatiquement tu n' est pas loin du VIH et tu subit donc la stigmatisation que cela soit au marché au travail , a la maison ,a église ..pour ne pas dire tu ne sera a ton aise que entre amis du même monde .sinon ceci complique tout et si tu ne sait même pas faire tu es foutu ainsi .
Ajouter un commentaire
(vivant actuellement en/au MOROCCO) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers MOROCCO portrait de pays on 20/08/2013
Lien
Hello
This is possible only letters but a very deep sense
I looked for your association on the Internet and decided to communicate with you and I hope you help me
My problem and my life miserable large
There is no air pulse is not as if I were dead but the only difference from the real dead I breathe
Do not Live and the reason I'm a homosexual
Ruthless in community work in the street total does not hold you man
I just want to be free I feel that freedom and fear fades
Please help me
I'm thinking about suicide many times but this will be the last solution you are now the light of hope remaining .i feel so lonly.please help me and give a new life.
Ajouter un commentaire
Paris F. publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers CAMEROON portrait de pays on 28/08/2012 tagged with droits humains, lois et dirigeants +5
Lien
Ce Pays ou tout est Contre verse et ou Nous les L.G.B.I.T
ONT NE PEUX PAS "Stay Cool"... ils ont une Journée carrément pour cvombattre les Gays genre une journée National de Lutte contre L'Homosexualité... Que dire que nous sommes une éspéce appart ou alors de petit Monstre qui déforme quoi?
Et QUAND LA CHARTE Universelles des droits de l'Homme a été signé dans ce Pays est ce qu'il ne savait pas que il existe UNE DECLARATION SUR LES DROITS SEXUELS: qui regie
1/l'égalité à la protectio
2/la Libre et active Contribution
3/le droit à la vie,à la liberté et à la Sécurité
4/le respect
5/le droit à l'Autonomie
6/L'autonmie,la libre expression et l'affirmation d'une Identité
il faudrait peutètre que nous degagion tous de ces pays HOMOPHOBES
Ajouter un commentaire
Kitty (vivant actuellement en/au ALGERIA) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers ALGERIA portrait de pays en réponse à cette histoire on 08/08/2012
Lien
Bonsoir,
Je suis membre de l'association Abu Nawas AlgĂŠrie.
Est ce que tu peux me contacter sur ce mail : contact@abunawasdz.org
On pourra alors en discuter plus tranquillement. Sache juste que tu n'es pas seul-e.
Voir toute la discussion
Lien
Bonjour Monsieur et Dames
l’habitude d’attiré en nous une attitude expectative montre ce que nous pouvons et avons en nous,qui ose gagne la victoire du respect des droits des Homos et autres ne viendra à nous que si nous allons la cherche. je me Prénommé Raymond, jeune camerounais éprit de paix et de respect. ce que je tiens à rappeler aux intéresse ce que il n’y a pas de parfaite justice sans une bonne réclamation permanente en non temporaire c'est ensemble en contestation et en réunion d'urgence au sein des organisation crédible que nous arriverons à obtenir la dépénalisation sur l'Homosexualité dans un cadre de respect et de partage d'idée maintenant que j'ai lancez le défi d'union nationale autour de la question allons dans de bonne base mon frère et sœur unisson nous et créons des cadres de lutte.

Et aussi en passant je demande personnellement à mes amis gay et autres, un peu de responsabilité et de sérieux dans une relation amoureuse et non ce que je peine à constante entres autres : Mensonge; Infidélités la alors c'est grave; et pour fini comportement indigne de certain gays, brefs un peu de sérieux dans la relation SVP.
Voir toute la discussion
Safe Haven (vivant actuellement en/au BURUNDI) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels lecteurs on 28/05/2012 tagged with crime de haine et violence, droits humains, orientation sexuelle, mariage/unions civiles
Lien
"Le Burundi a pris un pas en arrière en légalisant la discrimination décevante. Le gouvernement s'est rabattu sur «coutume» et la «culture» pour justifier cette étape répressive -, mais il ne peut y avoir aucune justification pour le décapage certains burundais de leurs droits fondamentaux"

C'est honteux pour un pays qui se dit " pays de droit ". Un peuplee,une nation, une constitution et l'equalite de droitsenvers son peuple.
Ajouter un commentaire
lucas (vivant actuellement en/au FRANCE) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers MADAGASCAR portrait de pays on 11/10/2011 tagged with crime de haine et violence, droits humains, orientation sexuelle, religion, illégalité des relations d’homme à homme +10
Lien
Bonjour à tous,

je suis de nationalité Malgache et je suis gay,c'est une sorte de surprise pour moi que je ne vois aucun article à propose de l homophobie dans mon pays qui existe réellement comme les insultes,les moqueries,les viols parce que pour les gens nous ne sommes que des obsédés sexuel qui n'avons pas de valeur.Notre loi ne nous protège même pas car dès que les policiers entendent votre voix un peu efféminés ils rigolent et essayent de vous imiter.Mon pays est encore loin d'accepter l'homosexualité parce que pour la population c'est un tabou,la honte sauf si ils ont envie de rigoler de voir des humoristes qui imitent la façon naturel des gays.
Dans ma vie j ai été déjà violé,les insultes qui n arrêtent pas dès que je sors de la maison"pelaka,pd,sarimbavy"
Ajouter un commentaire
sa誰d (vivant actuellement en/au MOROCCO) publié par intersexuels lecteurs Vers MOROCCO portrait de pays on 30/07/2011 tagged with intersexuels, identitĂŠ de genre, orientation sexuelle +10
Lien
Neither male nor female, Said, 45, was born intersex (hermaphrodite). As a result of this condition, Said has never had access to real work or any decent medical care. Dreaming of reversing this condition, Said dreams of becoming a "man" to live live a normal life.

Said is unemployed and has no social life. The 45 year old Moroccan is childless and burdened with numerous health problems. Born intersex, that is, neither quite male nor female, Said lives in a small town near Tetouan, in Morocco, with family because of social prejudices which have resulted in the lack of care. Despite the difficult situation, Said won’t be bogged down: "I plead with intersex people not to hide, they have no reason to be ashamed" Said tells Afrik-News.com. Interview.

Afrik.com: How is childhood like for a person with intersex condition?

Said: My childhood was very difficult. I was often alone. As an intersex, I was deprived of formal education as I could not endure life at boarding school. My classmates laughed at me because I was different. I had problems sleeping, I could not even go to the bathroom because there were no doors. Although I was a studious person I had stop to my school in 1985.

Afrik.com: Do you work?

Said: It’s not easy for someone like me find work. Years ago I worked in a store. One day the manager inadvertently touched my chest and realized I had female breasts... then he showed me the door. I have lived like this, and in solitude all my life. It’s a life I did not choose, I was born like this. I’m different. I have a male name, I am female. This causes problems.

Afrik.com: Have you received any medical care?

Said: I want to undergo a surgical operation to become a "man"; a "gender correction". I want to reduce my breasts which cause me a lot of grief due to the compression T-shirts that I am forced to wear. It is very tough. I have been to several hospitals and seen many doctors. None of whom prescribed any treatment. Instead they refer me to other doctors. Nobody has really tried to help me. A urologist once made a joke out of my condition when he prescribed a treatment for "abdominal pains". I am diabetic and I have cancer.

Afrik.com: So have you taken any further steps?

Said: I do not have the means to do so. The trip to Rabat is far and medical care is expensive… Life is difficult and lonely. I do not know why this happened to me.

Afrik.com: You do not seem afraid to talk about your intersex condition, despite the taboo ...

Said: I am the only Moroccan, perhaps the only Arab, to talk openly about my intersex condition. For a longtime I concealed my condition, but I am tired of hiding. I plead with intersex people not to hide, they have no reason to be ashamed

Afrik.com: Does anyone support you?

Said: Yes, my family. My close friends encourage me. Other people insult me, and tell me that I am a punishment from God. I am used to that now
http://www.hermaphrodite-maroc.blogspot.com/
Ajouter un commentaire
Zitouni (vivant actuellement en/au MOROCCO) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers MOROCCO portrait de pays on 24/07/2011
Lien
http://unmilliondesignatureslgbtmaroc.bloguez.com/
compagne d'un million de signatures pour changer la lĂŠgislation et rĂŠclamer nos de droit LGBT au Maroc
Ajouter un commentaire
jeanne (vivant actuellement en/au FRANCE) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers FRANCE portrait de pays en réponse à cette histoire on 27/01/2011 tagged with intersexuels
Lien
Je suis d'accord avec Sylvaine, on ne nait pas lesbienne ni gay ni bi ni trans. On ressent cette état au fur et à mesure de la vie. Mais ce n'est pas quelque chose qui est inscrit dans chacune des cellules du corps. Un test de génétique chez une lesbienne ne va pas faire apparaitre une defaillance en proteine sur un marqueur du chromosome 23. Génétiquement tout est normal. Par contre chez nous les intersexués, dans les analyses génétiques apparait cette defaillance proteinique, et une non concordance entre le phénotype et le caryotype.
Alors, je ne vois pas comment LGBT peut se permettre d'englober les Intersexes, nous ne sommes pas dans la même problématique. Loin s'en faut, et je vous interdis de parler au nom des Intersexes
Voir toute la discussion
Sylvaine TELESFORT (vivant actuellement en/au FRANCE) publié par intersexuels lecteurs Vers FRANCE portrait de pays on 05/08/2010 tagged with intersexuels
Lien
Question : que fait les maladies orphelines dans le sigle ILGA ? jusqu'à présent les hermaphrodites étaient des maladies Orphelines, en France il nait environ moins de 200 Anomalie du développement sexuel et il se peut qu'il puisse naître environ à peine 2% par an d'hermaphrodites ou de pseudo hermaphrodites ce n'est pas une obligation.
Nous savons que ILGA a fait voté le I de INTER SEXE pour plaire à sa base (trop de transsexuel se définissent comme étant inter sexe après avoir subit leurs réassignation) Mais un transsexuel ne sera jamais une hermaphrodite. Alors pourquoi créé un troisième étage dans la sélection inhumaine. Sachant que le premier étage de la fusée dans cette cruauté provenait des états unis de 1907, le deuxième étage étant celui du Nazisme, et maintenant un troisième étage par une association nommé ILGA. C'est trop !
nous les hermaphrodites (les vrais nous n'appartenons pas à ILGA.
Ajouter un commentaire
(vivant actuellement en/au BURUNDI) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers BURUNDI portrait de pays on 07/02/2010 tagged with vih/sida & mst +5
Lien
bonjour a tous,nous avons organisee une campagne en comemoration des malades du VIH/SIDA dans notre pays vous ete invite a nous donner votre avis si vous vous participer aussi
Ajouter un commentaire
Cris Gi (vivant actuellement en/au ITALY) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs Vers ITALY portrait de pays on 06/02/2010 tagged with droits humains, partnership (recognition), domestic partnerships +10
Lien

THE REASON OF A CHOICE

by Cris Gi

a human, spiritual and lesbian contribute

about my 17days hunger strike in solidarity with
Francesco and Manuel

On the 14th January , Francesco and Manuel had been on a hunger strike for ten days .That night Manuel felt sick and was consequently obliged to suspend his hunger strike . That very night Francesco made a plea on Facebook for some help. He was feeling very upset and was about to give up his own hunger strike .
It was late at night as I was going through Francesco’s words and a few minutes later I made a decision that was to influence my life in the days to come . I was deeply moved by Francesco’s words and I thought I would show him my solidarity .The righteous protest carried out by Francesco and Manuel could not disapper into thin air. I did not know about the solidarity campaigns that were being held throughout Italy to support Francesco’s and Manuel’s protest .

On the other hand I had been informed about the media’s conspiracy of silence on this topic. This act of censorship was accompanied by the indifference of Italy’s main LGBTQ organizations . The conspiracy of silence lasted for days , in the meantime Valentina Vandilli in Rome was utterly turning Facebook upside –down , with press releases and exhortations to join Francesco’s and Manuel’s protest by publicly demonstrating so as tho fill that unbearable void. I tried to help her in my own small way by sensitising and informing the members of the Lesbian organization (based in Bari - Italy) I am part of .

The overall silence on such topic mirrored the national political situation … an odd paralysis, an unusual calm.
I felt as if everyone was afraid of making the first move for fear of doing something wrong, of disrupting that hypocritical and precarious balance … but still a balance .
In this “deafening” silence Francesco’s and Manuel’s protest was standing out and little by little the voices of the LGBTQ community as well as those of heterosexuals started to be heard. There emerged a wave that was going to sweep away that suspicious and unbearable silence .

The rifts of solidarity started to be felt around a human and righteous request :
Equal civil rights for all citizens (as stated by the third section of the Italian Constitution, which is still operative, thank God ! )
In this background of personal scorn towards the quiescent nature of my country I spontaneously and instantaneously decided to join in Francesco’s plea which was not addressed to anyone in particular and hit the net on Facebook’s colourful pages .
I felt it was my duty to support Francesco who had been upset by his boyfriend’s downfall.
I took a little time to reflect : my health and personal conditions allowed me to undertake such a great exploit . My soul was ready to cope with deprivation , and to renounce one of the greatest pleasures: eating.
To be honest, I feel the duty to say that my hunger strike implies the administration of a slight quantity of nourishing energy each day: generally one apple with the aid of mineral salts and vitamines by drinking orange and carrot juices , herbal and bancha tea so as to keep my body healthy and avoid side-effects .
Losing weight is gradual and inevitable .
I'm listening to my body and soul : I feel like carrying on .

The aim is not martyrdom but the transformation of my conscience into a state of quasi-total purification of the body through rest and inner calm to have access to new plans of existence, communication and interaction with the world .
Obviously the very message of the hunger strike is that of renounce, one of the basic principles in the Hinduist religion which produces an enormous impact on people and is also a good opportunity to reflect on humanity and society .
I' ve practised Yoga for 23 years, now I'm 50 and I realize how important it was to start this practise as I'm really benefiting from it. And when your body grows old, you realize how yoga may help you. Since life in its progress requires a gradual detachment from matter to highlight the importance of the invisible, inner truths of the soul.

The principles of Yoga are the same as those of the Hinduist metaphysics employed by Gandhi in his lifetime. I have been reading something about him to freshen my memory: his hunger strikes and his struggles led to significant conquests for his people oppressed by English Colonialism.
Gandhi's principles are a source of inspiration for many today and many are going back over his ideal path, Francesco and Manuel being an evidence of it.
The word "hunger strike" is usually associated to a Sanskrit word “satyagraha", which is one of the main principles in Indic culture , Hinduism , Yoga and Veda . "Satyagraha" means "the Strength of Truth" leading to give evidence .
I felt like supporting Francesco in that very moment, because he had chosen a non-violent struggle (another principle of Hinduism, employed by Gandhi himself) by giving evidence of his love for Manuel , hoping to awaken people's minds which are generally asleep at the present time in Italy .

Yoga teaches "endurance" and "detachment" and one gradually learns to exploit other sources of inner energy . The body and the soul start to work on different plans of perception, without the despotism of the material aspect of life. In these circumstances the hunger strike (besides being a non-violent mean of expression) becomes an opportunity to stimulate subtle, invisible and spiritual forces which may attain any purpose envisaged, in this case the hearts of receptive and attentive people. That 's why on the night when Francesco made his plea I thought I was ready and had the duty to join in.

This is what is left : here, where I'm standing now, I'm going through a spiritual path which aims at awakening our people's minds from a slumber, which has lasted for too long, hoping to involve our country in a wave of solidarity and love which is silently and inevitably affecting people's hearts so that they may realize that the good of one part of society is the common good .
In this circumstance it is striking to think of how many "straight" people are showing their solidarity by approaching to issues that are conventionally considered as "marginal", because we are the outcast and we do not exist for many and,, as a consequence we do not exist in legal terms .

I have faith in the Strength of Love and in Spiritual Strength, beyond any tipically human religious classifications .
Francesco and Manuel are struggling to defend their true and profound love .

This is the reason of my choice .

Thank you Francesco and Manuel for giving me such an opportunity.

Cris Gi

Sunday, 24th January 2010

I thank Manuela Menolascina for her English translation.

Italian original version available on this link:
http://www.naussa.altervista.org/PN-artic-P.G.CRIS.htm

Progetto Naussa – Laboratorio Lesbico di Spiritualità
www.naussa.altervista.org

Gruppo Naussa – Forum Lesbico di Spiritualità e Attualità
www.naussa.mastertopforum.com
Ajouter un commentaire
SHANE (vivant actuellement en/au CANADA) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels lecteurs Vers GABON portrait de pays on 17/01/2010 tagged with orientation sexuelle
Lien
Salut a tous mes frangines lesbo et LGBT gaboma, s'il y en a quelques...

Au gabon, comme dans la majorité des pays africains, l'homosexualité est un sujet tabou. Mais les gens sont beaucoup plus tolérants qu'ailleurs, vu qu'il n'y a aucun texte de loi pénalisant. On ne vous lapidera pas .Mais l'idéal, c'est le célèbre dicton: vivons cachés, vivont heureux....
Alors, tres peu de personnes osent s'affichées.
Mais c'est tout de meme un pays ou il fait bon vivre, non dangereux pour la commuanauté LGBT...
Écrivez moi pour en discuter shanegf@voila.fr
Ajouter un commentaire
Bookmark and Share