Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Morocco / Histoires vécues
chargement de la carte…
Cette section vous est consacrée ! Prenez s’il vous plaît quelques instants pour raconter aux visiteurs du site de l’ILGA la réalité de la vie LGBTI dans votre pays. Proposez-nous votre histoire personnelle et partagez vos expériences ! Vous n’avez pas besoin d’être enregistré-e sur ce site, et votre histoire sera complètement anonyme.

HISTOIRES VÉCUES
Partagez vos expériences en/au MOROCCO - Faites savoir ce qu’est la vie des LGBTI dans votre pays ! Si une expérience est significative pour vous, elle le sera probablement aussi pour quelqu’un d’autre. Sur quelque sujet que ce soit, qu’elle soit positive ou négative, votre histoire permet au monde de savoir ce qu’est la vie des LGBTI dans votre pays. En sélectionnant des mots-clés qui décriront le sujet de votre histoire, vous permettrez à d’autres de mieux consulter et rechercher vos récits.
Ce forum est public et visité par toutes sortes de gens aux intentions diverses: nous vous conseillons d’éviter d’y publier votre adresse, courriel ou téléphone ! Pour laisser un témoignage, vous n’avez pas besoin de vous enregistrer sur le site. Votre contribution restera totalement anonyme.
Dis-nous en un peu plus sur toi en cliquant, si tu le souhaites, sur les tags suivants…
nom:
intéressant les personnes..
A quoi votre expérience se rapporte t’elle?
Je vis en ce moment en/au...

Témoignages d’internautes

Voila ce que disent les gens sur la vie pour les LGBTI en/au MOROCCO...
Trier par: [Le plus récent] [Le plus populaire]

Sur cette page: commentaires 1-50

sa誰d (vivant actuellement en/au MOROCCO) publié par intersexuels lecteurs on 30/07/2011 tagged with intersexuels, identitĂŠ de genre, orientation sexuelle +10
Lien
Neither male nor female, Said, 45, was born intersex (hermaphrodite). As a result of this condition, Said has never had access to real work or any decent medical care. Dreaming of reversing this condition, Said dreams of becoming a "man" to live live a normal life.

Said is unemployed and has no social life. The 45 year old Moroccan is childless and burdened with numerous health problems. Born intersex, that is, neither quite male nor female, Said lives in a small town near Tetouan, in Morocco, with family because of social prejudices which have resulted in the lack of care. Despite the difficult situation, Said won’t be bogged down: "I plead with intersex people not to hide, they have no reason to be ashamed" Said tells Afrik-News.com. Interview.

Afrik.com: How is childhood like for a person with intersex condition?

Said: My childhood was very difficult. I was often alone. As an intersex, I was deprived of formal education as I could not endure life at boarding school. My classmates laughed at me because I was different. I had problems sleeping, I could not even go to the bathroom because there were no doors. Although I was a studious person I had stop to my school in 1985.

Afrik.com: Do you work?

Said: It’s not easy for someone like me find work. Years ago I worked in a store. One day the manager inadvertently touched my chest and realized I had female breasts... then he showed me the door. I have lived like this, and in solitude all my life. It’s a life I did not choose, I was born like this. I’m different. I have a male name, I am female. This causes problems.

Afrik.com: Have you received any medical care?

Said: I want to undergo a surgical operation to become a "man"; a "gender correction". I want to reduce my breasts which cause me a lot of grief due to the compression T-shirts that I am forced to wear. It is very tough. I have been to several hospitals and seen many doctors. None of whom prescribed any treatment. Instead they refer me to other doctors. Nobody has really tried to help me. A urologist once made a joke out of my condition when he prescribed a treatment for "abdominal pains". I am diabetic and I have cancer.

Afrik.com: So have you taken any further steps?

Said: I do not have the means to do so. The trip to Rabat is far and medical care is expensive… Life is difficult and lonely. I do not know why this happened to me.

Afrik.com: You do not seem afraid to talk about your intersex condition, despite the taboo ...

Said: I am the only Moroccan, perhaps the only Arab, to talk openly about my intersex condition. For a longtime I concealed my condition, but I am tired of hiding. I plead with intersex people not to hide, they have no reason to be ashamed

Afrik.com: Does anyone support you?

Said: Yes, my family. My close friends encourage me. Other people insult me, and tell me that I am a punishment from God. I am used to that now
http://www.hermaphrodite-maroc.blogspot.com/
Ajouter un commentaire
Aya (vivant actuellement en/au MOROCCO) publié par lesbiennes lecteurs on 05/12/2013 +10
Lien
Je l'aime plus que tout, elle représente toute ma vie. Je ne m'imagine pas une seconde une existence sans son amour. C'est elle, qui par son infinie tendresse, sa présence protectrice, son éternel sourire flamboyant, et son amour inconditionnel et pure m'a fait sortir de l'enfer de la dépression qui m’enchaînait depuis deux ans. Nous savions pertinemment que notre amour ne pouvait être accepté dans notre pays musulman, c'est pourquoi nous avions toujours pris soin de le cacher à nos parents. Mais le destin a voulu que les miens le découvrent... Depuis ma vie est un cauchemar, ils m'ont d'abord fait changer de ville pour m'éloigner d'elle. Je suis retombée dans la dépression et j'ai été hospitalisée dans une clinique psychiatrique pendant un mois. Ma psychologue a alors essayé de convaincre mes parents d'apprendre à vivre avec l'idée que leur fille est lesbienne et que son bonheur est auprès de cette fille qu'elle aime. Ils ont alors fait semblant d'être de mon côté et m'ont "permis" de la voir après que je passe mon bac. Elle, de son côté, a passé sa soutenance et a mis de l'argent de côté pour venir me voir dans ma nouvelle ville. Le jour-j, alors que sa valise était prête et que plus que trois heures de train nous séparait, elle m'a appelée affolée... Du commissariat !!! Les flics avait débarqué chez elle tout en injures comme si elle était une vulgaire criminelle. Mes parents m'avait trahie. Ils avaient levé un procès contre elle, car en effet au Maroc, l'homosexualité est punie de 6 mois à 3 ans. Ils sont allés loin en mettant mon téléphone sous écoute et en allant chercher des photos de nous deux sur facebook. Heureusement, l'avocat de ma petite amie l'a sauvée et elle s'en est sortie avec un "simple" avertissement : cette dernière ne devant plus me recontacter de quelque façon soit-elle. Depuis, je suis contrainte à vivre avec l'horrible sentiment d'être un danger pour la personne la plus chère à mes yeux dans tout l'univers... Et depuis, j'ai deux cartes sim sur mon téléphone, une officielle pour parler à la famille et principalement à ma mère qui habite toujours ma ville natale parce qu'elle y travaille (mon père est retraitée). Parce que, oui, elle a préféré vivre loin de sa fille que de laisser cette dernière commettre "l'horrible pécher" d'aimer une personne du même sexe. Mais seul Dieu sait à quel point nos sentiments sont pures et intenses! Et depuis, ma vie se résume à skype. Voilà, en gros, je vous épargne les détails de mon viol qui a surgit la même année et que le fait que le monstre qui m'a violée (et que l'on connaissait) est toujours libre, nous épie, et n'a pas manqué d'appeler ma mère en numéro masqué pour lui dire que mon ange s’apprêtait à venir me voir il y a un mois de cela. Je n'en peux plus de cette situation, elle souffre, je le vois derrière ses sourires angéliques, elle me manque tant ... Mais si personne ne peut nous aider, nous continuerons quand même à souffrir et à s'aimer en secret et à distance malgré le monde entier.
Ajouter un commentaire
NOORI (vivant actuellement en/au UNITED STATES) publié par hétéro lecteurs on 06/12/2013 tagged with sur le lieu de travail, mariage/unions civiles +10
Lien
call me +212601985486
Ajouter un commentaire
gina (vivant actuellement en/au GABON) publié par lesbiennes lecteurs en réponse à cette histoire on 19/12/2013 tagged with religion +5
Lien
AYA PREND COURAGE ET PRIE DIEU EST LE CHEMIN LA VERITE ET LA VIE PERSONNE N A LE DROIT DE TE JUGER A PART LE TOUT PUISSANT ALOR FAIT LE BON CHOIX
Voir toute la discussion
Bookmark and Share