Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / France / Histoires vécues
chargement de la carte…
Cette section vous est consacrée ! Prenez s’il vous plaît quelques instants pour raconter aux visiteurs du site de l’ILGA la réalité de la vie LGBTI dans votre pays. Proposez-nous votre histoire personnelle et partagez vos expériences ! Vous n’avez pas besoin d’être enregistré-e sur ce site, et votre histoire sera complètement anonyme.

HISTOIRES VÉCUES
Publier un nouveau témoignage dans cette section

Témoignages d’internautes

Voila ce que disent les gens sur la vie pour les LGBTI en/au FRANCE...
Trier par: [Le plus récent] [Le plus populaire]

Sur cette page: commentaires 1-50

jeanne (vivant actuellement en/au FRANCE) publié par gay lesbiennes transgenres bisexuels intersexuels hétéro lecteurs en réponse à cette histoire on 27/01/2011 tagged with intersexuels
Lien
Je suis d'accord avec Sylvaine, on ne nait pas lesbienne ni gay ni bi ni trans. On ressent cette état au fur et à mesure de la vie. Mais ce n'est pas quelque chose qui est inscrit dans chacune des cellules du corps. Un test de génétique chez une lesbienne ne va pas faire apparaitre une defaillance en proteine sur un marqueur du chromosome 23. Génétiquement tout est normal. Par contre chez nous les intersexués, dans les analyses génétiques apparait cette defaillance proteinique, et une non concordance entre le phénotype et le caryotype.
Alors, je ne vois pas comment LGBT peut se permettre d'englober les Intersexes, nous ne sommes pas dans la même problématique. Loin s'en faut, et je vous interdis de parler au nom des Intersexes
Voir toute la discussion
Sylvaine TELESFORT (vivant actuellement en/au FRANCE) publié par intersexuels lecteurs on 05/08/2010 tagged with intersexuels
Lien
Question : que fait les maladies orphelines dans le sigle ILGA ? jusqu'à présent les hermaphrodites étaient des maladies Orphelines, en France il nait environ moins de 200 Anomalie du développement sexuel et il se peut qu'il puisse naître environ à peine 2% par an d'hermaphrodites ou de pseudo hermaphrodites ce n'est pas une obligation.
Nous savons que ILGA a fait voté le I de INTER SEXE pour plaire à sa base (trop de transsexuel se définissent comme étant inter sexe après avoir subit leurs réassignation) Mais un transsexuel ne sera jamais une hermaphrodite. Alors pourquoi créé un troisième étage dans la sélection inhumaine. Sachant que le premier étage de la fusée dans cette cruauté provenait des états unis de 1907, le deuxième étage étant celui du Nazisme, et maintenant un troisième étage par une association nommé ILGA. C'est trop !
nous les hermaphrodites (les vrais nous n'appartenons pas à ILGA.
Ajouter un commentaire
Bookmark and Share