Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Afrique / Cameroon / Ambiance
chargement de la carte…

CAMEROON

Relations d’homme à homme: Illégal
Relations d’homme à homme punies: Emprisonnement de moins de 10 ans
Relations de femme à femme: Illégal
Mariage et substituts du mariage: Pas de loi

Your Views

Es-tu L,G, B, T, I? Partage tes expériences! Aide-nous à informer les autres visiteurs du site avec tes témoignages sur ce pays. Si la question qui se trouve ci-dessous te concerne, n’hésite pas à y répondre !

Êtes-vous une personne LGBTI employé dans les armées en/au CAMEROON ?

La majorité des internautes ont dit Non, j’ai été congédié en raison de mon identité sexuelle

Oui (0 %) Oui, mais pas ouvertement (0 %) Non, j’ai été congédié en raison de mon identité sexuelle (50%) NonReligion (50%)

Ce tour d’horizon (CAMEROON) a été réalisé par des groupes LGBTI qui ont joué le rôle d’intermédiaire avec l’ILGA afin de répertorier les questions concernant la communauté LGBTI.

Il a été demandé aux organisations de traiter 4 sujets généraux : les lois, l’ambiance (le climat social), le mouvement LGBTI, ainsi que ce qui serait, d’après elles, la campagne la plus urgente dans leur pays.

Veuillez écrire à l’adresse countryreport@ilga.org si vous avez des commentaires à faire sur cette page.

AMBIANCE
Quel est le climat social pour les personnes LGBTI dans votre pays ?
Quelle est l’ambiance dans les écoles ?
CAMFAIDS - Dans les écoles, on ne parle que de la sexualité entre hommes et femmes, l’homosexualité est souvent perçue comme une tare, ce qui entraine une montée de l’homophobie. Généralement les élèves soupçonnés être homosexuels sont très souvent bastonnés, discriminés et rejetés, lorsqu’ils ne sont pas renvoyés tout simplement de leur établissement scolaire.
Existe-t-il des programmes contre l’homophobie dans les écoles ?
CAMFAIDS - Non, il n’en existe aucun.
Les institutions religieuses font-elles campagne contre les droits LGBTI ?
CAMFAIDS - Oui, elles condamnent ardemment tout type de rapports entre personnes de même sexe.
Y a-t-il des institutions religieuses qui accueillent les personnes LGBTI ?
CAMFAIDS - Non.
Diriez-vous qu’il est facile de dire à votre médecin que vous êtes homosexuel ?
N/A
Diriez-vous qu’il est facile de dire à votre médecin que vous êtes lesbienne ?
N/A
Diriez-vous qu’il est facile de dire à votre médecin que vous êtes trans ?
N/A
La discrimination envers les gays, lesbiennes, bisexuels et personnes trans est-elle très répandue dans la vie quotidienne ? Veuillez préciser les différences entre toutes ces communautés.
CAMFAIDS - Elle est trop répandue. Tous les jours, les personnes homosexuelles sont discriminées. Les gays sont considérés comme des psychopathes, des dépravés, des démons et des adeptes de pratiques magiques ou occultes appartenant à des sociétés secrètes visant à dépouiller les autres de leur puissance. Les lesbiennes le sont également de la même façon. Les personnes trans sont vues comme des erreurs de la nature, des personnes qui n’ont pas le droit de vivre.
La discrimination envers les gays, lesbiennes, bisexuels et personnes trans est-elle très répandue dans le travail ? Veuillez préciser les différences entre toutes ces communautés.
CAMFAIDS - Oui. Logiquement lorsque tu es efféminé, plus chez les trans et gays, mais aussi chez les lesbiennes styles « camionneuses » (garçons manqués) ; les rapports au travail sont inégaux, le fait de connaitre ouvertement votre orientation sexuelle vous diminue devant les autres membres de votre équipe. Un peu comme un manque de compétences de votre part. Les gens ne vous perçoivent plus comme ce collaborateur qui a toutes ses chances pour réussir à votre travail ou accomplir ses tâches quotidiennes (qu’il le fait avec abnégation et mieux que ces « hétéros refoulés ») mais on en voit en vous un « sale pédé » qui ne sert à rien dans la société. Les gays et les lesbiennes sont donc traités comme des tares de la société, des vecteurs de mal. Ce sont de personnes à exterminer. Les agents des diables.
Les discours haineux envers les gays, lesbiennes, bisexuels et personnes trans sont-ils répandus ? Veuillez préciser les différences entre toutes ces communautés.
N/A
Veuillez préciser les différences entre les communautés.
N/A
Des violences sont-elles souvent commises contre des personnes de la communauté gay ?
CAMFAIDS - Certainement, généralement d’une façon verbale et quelques fois physiquement. les provocations et insultes en public, sur la voie publique et dans les bars, sont courantes. Souvent les personnes sont battues et dépouillées de leurs biens : téléphones, argent, chaussures et autres... Les forces de l’ordre en sont les complices et même les auteurs. Avec la loi 347 bis du code pénal, on se permet un peu tout au Cameroun.
Par ignorance, nous ne connaissons pas les personnes transgenres. Elles ne se font pas beaucoup connaître et vivent cachées sous couvert d’être gays mais les violences et discriminations restent pareilles.
Des violences sont-elles souvent commises contre des personnes de la communauté lesbienne ?
N/A
Des violences sont-elles souvent commises contre des personnes trans ?
N/A
Comment les gays, les lesbiennes et les personnes trans sont-elles dépeintes dans les médias ?
CAMFAIDS - Ils sont dépeints tels que nous les avons dits plus haut. Les médias reflètent ce que la société pense et ils sont même les incitateurs à la haine avec des propos maladroits envers ces communautés. En fait, la presse les décrit comme des personnes malades, pas normales, mais encore plus, démoniaques, occultes, etc. Une certaine presse va jusqu’à penser que l’homosexualité est le lit de tous les maux qui minent la société camerounaise c'est-à-dire : corruption, détournement de biens publics, chômage, etc. Avec les homos, le Cameroun n’avance pas et deviendra donc pas ce pays émergent en 2035 comme le prône tant le Président de la République dans ses discours officiels. Une certaine opinion le pense également ; l’homosexualité est sans issue.
Bookmark and Share