Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Europe / Belgium / Histoires vécues
chargement de la carte…

BELGIUM

Relations d’homme à homme: Légal
Relations d’homme à homme punies: Pas de loi
Relations de femme à femme: Légal
Âge de consentement: Égalité entre hétérosexuels et homosexuels
Mariage et substituts du mariage: Mariage reconnu au niveau national

Your Views

Es-tu L,G, B, T, I? Partage tes expériences! Aide-nous à informer les autres visiteurs du site avec tes témoignages sur ce pays. Si la question qui se trouve ci-dessous te concerne, n’hésite pas à y répondre !

Avez-vous subi une intervention médicale en/au BELGIUM en vue d’une transition liée à l’identité de genre ?

La majorité des internautes ont dit Non

Oui, et le traitement était excellent (0 %) Oui, et le traitement était correct (0 %) Oui, et le traitement était mauvais (0 %) Non (100%)

Cette section vous est consacrée ! Prenez s’il vous plaît quelques instants pour raconter aux visiteurs du site de l’ILGA la réalité de la vie LGBTI dans votre pays. Proposez-nous votre histoire personnelle et partagez vos expériences ! Vous n’avez pas besoin d’être enregistré-e sur ce site, et votre histoire sera complètement anonyme.

HISTOIRES VÉCUES
Publier un nouveau témoignage dans cette section

Témoignages d’internautes

Voila ce que disent les gens sur la vie pour les LGBTI en/au BELGIUM...
Philippe (vivant actuellement en/au BELGIUM) publié par lecteurs on 07/08/2011 tagged with droits humains +25
Lien
J'ai 49 ans et je vis mon homosexualité au grand jour avec mon compagnon depuis 23ans.Nous avons acheté une jolie vieille maison au sein de mon village natal et nous vivons le plus simplement possible au milieu de tous ces couples hétéros de divers horrizons.Seulement,il y a quelque peu, les effets néfastes d'une lipoatrophie du visage et d'autres parties de mon corps ont dévoilé une autre réalité:celle du traitement du VIH.Beaucoup de personnes se demandent ou s'interrogent sur mon aspect physique.ET maintenant, les rumeurs courent;il a le SIDA. C'est tardivement à l'age de 23 ans que j'ai eu mes premiers rapports sexuels,et à ce moment également que je contracte le virus.A croire que les deux allaient de paire...J'ai du surmonter l'homophobie et aujourd'hui je doit faire face à une séropophobie,non seulement de la part des hétéros mais encore plus des homos.Cela est tout à détestable,car en fait ,nous(les séropos)sommes les victimes et non les coupables du virus.Je n'ai jamais rien caché à mon compagnon et celui ci m'a accepté tel quel,dès le premier jour, tout en appréciant ma franchise. Il faut bien que certains se rappel que la mise au grand jour et la lutte pour la reconnaissance des différences sexuelles se sont faites à grâce à l'arrivée du SIDA et des revendications pour l'accès aux soins sans subir de discriminations. Je voudrais terminer en disant que si beaucoup de jeunes homos se suicides à cause de dureté à s'accepter et se faire accepter,c'est encore plus dur ensuite de se faire "ACCEPTER" en tant que homoséropo.A tous, bonne réflexion...
Ajouter un commentaire
Philippe (vivant actuellement en/au BELGIUM) publié par lecteurs on 07/08/2011 tagged with droits humains +25
Lien
J'ai 49 ans et je vis mon homosexualité au grand jour avec mon compagnon depuis 23ans.Nous avons acheté une jolie vieille maison au sein de mon village natal et nous vivons le plus simplement possible au milieu de tous ces couples hétéros de divers horrizons.Seulement,il y a quelque peu, les effets néfastes d'une lipoatrophie du visage et d'autres parties de mon corps ont dévoilé une autre réalité:celle du traitement du VIH.Beaucoup de personnes se demandent ou s'interrogent sur mon aspect physique.ET maintenant, les rumeurs courent;il a le SIDA. C'est tardivement à l'age de 23 ans que j'ai eu mes premiers rapports sexuels,et à ce moment également que je contracte le virus.A croire que les deux allaient de paire...J'ai du surmonter l'homophobie et aujourd'hui je doit faire face à une séropophobie,non seulement de la part des hétéros mais encore plus des homos.Cela est tout à détestable,car en fait ,nous(les séropos)sommes les victimes et non les coupables du virus.Je n'ai jamais rien caché à mon compagnon et celui ci m'a accepté tel quel,dès le premier jour, tout en appréciant ma franchise. Il faut bien que certains se rappel que la mise au grand jour et la lutte pour la reconnaissance des différences sexuelles se sont faites à grâce à l'arrivée du SIDA et des revendications pour l'accès aux soins sans subir de discriminations. Je voudrais terminer en disant que si beaucoup de jeunes homos se suicides à cause de dureté à s'accepter et se faire accepter,c'est encore plus dur ensuite de se faire "ACCEPTER" en tant que homoséropo.A tous, bonne réflexion...
Ajouter un commentaire
Ajouter un commentaire
Bookmark and Share