Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Amérique Latine Et Caraïbes / Haiti / Articles / Haïti - Social : L’intolérance fait deux victimes...
chargement de la carte…

Facebook

Haïti - Social : L’intolérance fait deux victimes...

in HAITI, 24/07/2013

Vendredi, a l’initiative d’une coalition d’organisations religieuses et morales, près d’un millier de personnes de confessions diverses, ont manifesté pour dénoncer les démarches de groupes d’homosexuels haïtiens pour la reconnaissance de leur droit et notamment contre l’existence d’une supposée proposition de loi, visant à légaliser le mariage pour tous en Haïti, scandant des slogans en faveur la famille traditionnelle et d’autres clairement violent et homophobes.

Projet de loi par ailleurs inexistant, comme l’a confirmé le Député Jean Tholbert Alexis, Président de la Chambre basse affirmant « il n’y a aucun projet de loi favorisant l’union conjugale de personnes de même sexe déposée au Parlement. » Ce qui n’a pas empêché, le Pasteur Gerald Forges dans une dans un message adressé au Président Martelly et aux parlementaires, de rappeler que le secteur évangélique est très puissant en Haiti et qu’il sanctionnera dans les prochaines d’élections tous les hommes et femmes d’État, qui se montreraient favorables à la légalisation du mariage pour tous en Haiti...

Charlot Jeudy, à la tête d’une Association haïtienne de défense des droits des homosexuels « Kouraj », croit qu’il y a confusion concernant les droits que ces derniers réclament et qu’il n’est pas au courant de l'existence d'une loi sur le mariage pour tous « Nous demandons au gouvernement et à la communauté internationale de prendre leur responsabilité pour éviter des représailles contre les homosexuels en Haïti » estimant que le rôle de la religion, ne devrait pas être l'incitation à la discrimination et à la stigmatisation.

 

Vendredi, suite à des incidents malheureux qui entre autres, ont entraîné la perte de deux personnes, à l’issue de la marche de protestation contre l'institutionnalisation de l'homosexualité, l’Administration Martelly et le Gouvernement Lamothe, invitent dans un communiqué la population en général à faire montre de plus de tolérance.

« Le Gouvernement dénonce avec véhémence ces débordements indignes d’une société qui se veut démocratique. L'administration Martelly et le gouvernement Lamothe croient que c’est une opportunité pour la société haïtienne dans son ensemble de réfléchir sur le modèle et la qualité de la démocratie qu’elle veut bâtir. Convaincus que leur velléité de construire un État de Droit est partagée par l’ensemble de la population haïtienne, l’Administration Martelly et le Gouvernement Lamothe pensent que cette société de Droit, ne saurait s’édifier dans l’intolérance et le non-respect des droits de la personne.

Le pays est en effet à une phase où il a besoin de l’énergie de tous ses citoyennes et citoyens pour mener de grandes et vraies batailles : bataille contre la pauvreté extrême, contre l’analphabétisme, contre la faim et la malnutrition, bataille contre l’ignorance et l’intolérance. Dans un tel contexte, la tolérance, étant une vertu nécessaire à l’établissement d’une société juste et démocratique, devient un devoir patriotique dans la mesure où une société qui n’est pas juste ne pourra pas progresser, et qu’il ne peut y avoir de justice sans tolérance. Il tient à rappeler que la tolérance, l’amour, la solidarité, la sérénité, le respect de l’autre, la fraternité, la justice demeurent les fondements de l’apprentissage de la démocratie dans une société.

Le gouvernement présente ses condoléances aux familles des deux victimes et demande à la police de conduire une investigation pour avoir des précisions sur les circonstances de la perte des deux personnes.

L'Administration Martelly et le Gouvernement Lamothe invitent une fois de plus la population à la sagesse, la tolérance, la sérénité et croient que tout débat sur un sujet complexe, doit s'effectuer dans le dialogue avec le plus grand respect des droits de la personne. »
 

Bookmark and Share