Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
EN
FR

PT
Accueil / Articles (WORLD) / Conseil des droits de l'Homme, 23ème session, Point 8: Suivi et application de la Déclaration de Vienne et du Programme d'action, 10 juin
chargement de la carte…

Contributeurs

ILGA Patricia Curzi, ILGA
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

Lucas Paoli Itaborahy
Conseil des droits de l'Homme, 23ème session, Point 8: Suivi et application de la Déclaration de Vienne et du Programme d'action, 10 juin

in WORLD, 12/06/2013

Les membres d'ILGA, les partenaires et les Etats demandent au Conseil des droits de l'Homme de porter une attention systématique aux violences sur base de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre.

Déclaration présentée par:
ILGA Europe conjointement avec International Lesbian and Gay Association Et Canadian HIV/AIDS Legal Network, Federatie van Nerlands Vereniingen tot Integratie Van Homosexualiteit - COC Nederland, Human Rights Watch, International Service for Human Rights

Déclaration lue par : Lucas Paoli Itaborahy

Pour regarder la vidéo, cliquer ICI (Chapitre 25, , à droite de l’écran)

 

Madame la Présidente
Cette déclaration est faite au nom d'un groupe d'organisations de la société civile, incluant l'International Lesbian and Gay Association, la Fédération mondiale des organisations LGBTI fondée sur les droits humains, s'exprimant au nom de ses 1044 membres provenant de 120 pays et de toutes les régions.

Il y a deux ans, ce Conseil a adopté la résolution 17/19 sur le thème « Droits de l'homme, orientation sexuelle et identité de genre». Depuis lors, la Haut Commissaire a présenté son rapport sur les lois, les pratiques discriminatoires et les actes de violence commis à l’encontre d’individus en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre. Elle a souligné que le mandat de ce Conseil exige qu’il s’intéresse à cette question et qu’il se tienne régulièrement informé et à jour des faits de violence et de discrimination liée à l'orientation sexuelle et à l'identité de genre.

Un débat historique s’est tenu lors de la 19ème session du Conseil, qui a souligné la nécessité de discussions régulières et respectueuses sur le sujet, nourries par les réalités de terrain, et que les titulaires des mandats des procédures spéciales continuent à inclure dans leurs rapports des informations sur les violations des droits de l'homme fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre.

Nous reconnaissons l'engagement au cours des dernières années du gouvernement sud-africain sur ce sujet, ainsi que celui des gouvernements du Brésil, de France, du Népal, de Norvège, de Pologne et d’un certain nombre d'autres, notamment ceux ayant soutenu les récents séminaires régionaux. Nous soulignons l'importance d'un leadership continu, fort et engagé afin de veiller à ce que le Conseil des droits de l'Homme donne à ces thèmes prioritaires l'attention qu'ils méritent.
Nous apprécions également la volonté des autres Etats de discuter de ces questions au sein de ce Conseil dans un dialogue constructif, éclairé et transparent.

Madame la Présidente
La société civile, issue de régions diverses et porteuse d’une multiplicité de voix, s'est engagée à continuer à travailler avec tous les États afin de veiller à ce que l'organisme des Nations Unies consacrées aux droits de l'Homme, à savoir ce Conseil, soutienne la protection des droits de l'homme de toutes les personnes en lien à la sexualité et au genre, y compris l'orientation sexuelle, l'identité sexuelle et l'expression de genre.

Nous rappelons aux Etats les graves violations des droits humains subies par des individus sur la base de leur orientation sexuelle, de leur identité et de leur expression de genre, incluant les trans, les lesbiennes, les intersexuées, les personnes gay et bisexuels à travers le monde. Ces violations sont celles des droits civiques et politiques ainsi que des droits économiques, sociaux et culturels.
Il existe, par exemple, des violences physiques et psychologiques continuelles, comme le meurtre, le viol et autres formes de violence sexuelle contre les femmes lesbiennes, la torture, les pratiques discriminatoires et les lois criminalisantes, incluant la stérilisation forcée des personnes trans, la chirurgie génitale sur les enfants intersexes et l'emprisonnement ou la peine de mort en raison de l'orientation sexuelle réelle ou perçue, de l'expression ou de l'identité de genre. La discrimination et la stigmatisation des personnes LGBTI empêche également la réalisation des droits à la santé, à l'éducation et au développement pour tous ainsi que la réalisation des OMD.

Ce conseil a voté il y a deux ans afin de « rester saisi de la question prioritaire » des violations des droits de l'Homme fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. Nous demandons instamment à ce Conseil de statuer sur l’urgente nécessité d’une résolution de suivi, qui incombe désormais au Conseil, afin de veiller à ce que les Nations Unies accordent une attention plus systématique à ces questions. Comme le Conseil va de l'avant, nous demandons aussi aux États eux-mêmes de mettre en œuvre les recommandations du Bureau de la Haut Commissaire aux droits de l'homme et d’assurer une protection contre ces violations souvent mortelles.

Je vous remercie, Madame la Présidente.


Déclaration signée par

International Lesbian and Gay Association
au nom de ses membres 1044 provenant de 120 pays et de toutes les régions du monde
et les organisations suivantes :
Africagay contre le Sida
AIDES
Akham
Arc International
COC Netherland
Council for Global Equality
Foundation for SOGI Rights and Justice (FOR-SOGI)
Fundación Iguales
Human Rights Law Centre
Human Rights Watch
International Service for Human Rights
Kaleidoscope Trust
RFSL - The Swedish Federation for Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Rights
Spectrum Uganda Initiatives.
Runa Institute for development and gender studies
The Victorian Gay & Lesbian Rights Lobby
Transgender Europe (International)
United and Strong ST Lucia


Traduction de l’anglais : Nicolas Denis

 

Versions en anglais, espagnol et portugais : cliquer sur le symbole de la langue à gauche de l’écran

 

Bookmark and Share