Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
EN
FR
ES
Accueil / Europe / Spain / Articles / Quand Aimer en Afrique on le paie avec la vie
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Anglais)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
ILGA Patricia Curzi, ILGA

Facebook

Cet article a été signalé à la traduction. Cela signifie qu’un modérateur l’a lu et l’a considéré comme très intéressant et pertinent pour la communauté LGBTI tout entière. Lancez-vous et proposez une traduction dans d’autres langues !
Quand Aimer en Afrique on le paie avec la vie

in SPAIN, 12/10/2011

Ce projet concerne les femmes d’Afrique subsaharienne, qu’elles soient lesbiennes ou non. Un projet de Toxic Lesbian Centro de Arte Contemporáneo Matadero Madrid

 

Ce projet concerne les femmes d’Afrique subsaharienne, qu’elles soient lesbiennes ou non. Certaines sont demandeuses d’asile, d’autres sont migrante, en exil ou d’autres encore sont déjà européennes. Quelques d’entre elles, proviennent de pays africains où être une femme qui en aime une autre, on le paye avec de sa vie. Par le meurtre ou le viol. Ce projet est mené en collaboration avec d’organisations espagnoles mais également européenne. Il est également rendu possible grâce à l’aimable participation de femmes artistes, queer, féministes et noires. Le projet aura lieu au Matadero, Centre d’Art Contemporain de Madrid (El Ranchito), pendant la résidence d’artiste de Toxic Lesbian. “Quand Aimer en Afrique on le paie avec la vie” est conçu comme un projet d’art public en constante évolution. Un « Work-in-progress » qui questionne le droit d’aimer une femme quand on en est une et ce, indépendamment du lieu où l’ont vit.


 

Project links:

Repositorio creado en la web de Toxic Lesbian: vídeos, documentos, investigaciones...
Canal de You Tube de Toxic Lesbian con vídeos de piezas creadas y documentales en español, inglés y francés
Canal de Alta Definición de Toxic Lesbian con videocreaciones producidas por el colectivo

 

www.toxiclesbian.org

Bookmark and Share