Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Afrique / Nigeria / Articles / Un Nigérian expulsé car il n'est peut-être pas gay
chargement de la carte…

Facebook

Un Nigérian expulsé car il n'est peut-être pas gay

in NIGERIA, 11/10/2012

Le requérant avait justifié sa demande d'asile par les persécutions qu'il subissait au Nigeria en raison de son homosexualité. Mais la justice britannique ne le croit pas gay et a décidé de le renvoyer.

Olalekan M Ayelokun, qui vit depuis 8 ans en Angleterre, en sera bientôt expulsé. En effet, ce Nigérian avait déposé une demande d'asile en raison des persécutions qu'il subissait en tant qu'homosexuel. Une orientation sexuelle très mal vue au Nigeria et qui est passible de prison, voire de mort. Hic: le juge britannique qui a statué sur son sort n'est pas sûr qu'il soit réellement gay, rapporte le site Têtu.com.

Selon le site Mambaonline cité par Têtu.com, la demande d'asile de Olalekan M Ayelokun a donc été refusée, alors même que trois anciens partenaires ainsi que des amis appartenant à la communauté gay de cet étudiant en infirmerie ont témoigné en sa faveur. Mais en l'absence de lois claires pour traiter ce genre de cas, le juge a fini par rejeter la requête du jeune homme.

Promesses violées

Du coup, un groupe a été créé sur le réseau social Facebook en faveur du jeune Africain. Il compte près de 700 membres. ON y lit que le refus d'asile prononcé par le juge viole les promesses des autorités de protéger les demandeurs d'asile.

En effet, le Premier ministre britannique David Cameron avait affirmé en 2010 qu'il ne fallait pas renvoyer les requérants homosexuels dans leur pays s'il y avait un risque qu'ils y soient persécutés, selon le site anglais Gay Stars News.

Un mouvement international s'est formé. Il a lancé une pétition «one call for Ola» qui a été remise à la ministre britannique de l'Intérieur. Theresa May a également été inondée de messages téléphoniques de partisans du Nigérian pour empêcher son expulsion.

Il faut savoir que le Nigeria a adopté en novembre dernier un projet de loi qui interdit le mariage et les manifestations amoureuses publiques des gays. Ceux-ci risquent en outre 14 ans de prison dans le sud du pays, catholique. Dans le nord, à majorité musulmane, c'est même la peine de mort par lapidation qu'encourent les homosexuels.

Bookmark and Share