Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Afrique / Articles (AFRICA) / L’Afrique des Grands Lacs: le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et leur position au sujet des droits LGBTI
chargement de la carte…

Contributeurs

ILGA-ASIA Jennifer Josef, ILGA-ASIA
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

Naome Ruzindana
L’Afrique des Grands Lacs: le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et leur position au sujet des droits LGBTI

in WORLD, 15/06/2011

Panel de l’ILGA au Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, 7 juin 2011, « Le consensus grandissant entre les gouvernements concernant la fin de la criminalisation basée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre » par Naome Ruzindana, Directrice de Horizon Community of Rwanda

Voici quelques extraits de la présentation de Mme Ruzindana, et toute la présentation dans le document pdf en bas de page.

Rwanda

Nombre d’arrestation et d’abus de personnes LGBTI sont passés sous silence, bien que nous ayons terminé avec succès une campagne nationale à propos de la dépénalisation de l’homosexualité. ...

Le gouvernement actuel interdit toute forme de discrimination fondé sur le genre, l’ethnicité, la prétendue « race » ou la religion. En décembre 2009 après l’intervention d’activistes gay internationaux, le gouvernement rwandais avait refusé des rapports dans lesquels le parlement prévoyait une révision du code pénal afin de pénaliser l’homosexualité. Le Ministre de la justice Tharcisse Karugarama avait alors déclaré que le gouvernement considérait l’orientation sexuelle comme relevant de l’ordre privé et qu’il n’était pas question de pénaliser l’homosexualité. .....Nous ne dépendons que d’une déclaration formulée par le Ministre de la justice et nous craignons avant tout que notre gouvernement subisse des pressions en mettant la loi en suspens. .....

Néanmoins, il y aussi une bonne nouvelle. Notre gouvernement a fait un pas en avant dans la région des Grands Lacs en soutenant la déclaration commune des Nations Unies pour mettre un terme aux actes de violence et des violations des droits humains fondés sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Nous les saluons.

Ouganda

Bahati a soumis un projet de loi “deadly Bill”, même si c’était une initiative personnelle, qui a été applaudi par la plupart des membres du parlement. La loi aurait pu être appliquée si la communauté internationale n’avait pas condamné les clauses qui menaçaient de mort les personnes LGBTI. .....

La version actuelle de la loi ne vise pas seulement à la pénalisation de relations consentantes entre personnes du même sexe, mais prévoit aussi l’arrestation de tous ceux qui participent à la promotion des droits des personnes LGBTI. Toutes les associations qui participent à la défense et à la promotion de relations sexuelles contre nature sont donc interdites. Le célèbre « Kill the Gays » risque de revenir. ....

L’année dernière en octobre, le tabloïd ougandais Rolling Stone a publié noms et adresses d’homosexuels présumés sous le titre « Pendez-les ». J’étais moi-même sur la liste ainsi que le regretté David Kato et bien d’autres..........La mort violente du leader des droits humains David Kato a laissé les membres de la communauté LGBTI sous le choc, endeuillés et attristés ; sa mort a contribué à baisser l’estime de soi des personnes LGBTI et renforcer leur crainte. ....

Burundi

Au début de l’année dernière, le Burundi a appliqué une nouvelle législation radicale anti-gay qui pénalisait l’homosexualité et punissait jusqu’à deux ans de prison des relations entre personnes du même sexe.

Le statut des personnes LGBTI au Burundi a subi des changements alarmants après que le Président Pierre Nkurunziza a signé secrètement une loi –rejetée précédemment par le Sénat – qui vise à légiférer l’existence de l’homosexualité, poussant les personnes LGBTI à vivre encore plus cachées. Des hommes homosexuels ont déclaré que leur quotidien a été marqué par la hausse de la discrimination et de la peur à la suite de l’introduction de cette interdiction draconienne et controversée.....

 

Naome Ruzindana

Naome est une féministe et membre fondateur de la Coalition des Lesbiennes Africaines et membre de son comité exécutif depuis sa création. C’est une infatigable activiste et défenseur des droits de l’homme. Elle est également membre fondateur de Horizon Community Association (HOCA) et la directrice de HOCA. Elle est membre du comité de direction de Pan Africa ILGA et est actuellement la Co-secrétaire Générale suppléante du comité de direction de ILGA World. Elle a été très impliquée et est vivement engagée dans la construction et la mobilisation du mouvement LGBTI en Afrique de l’est. Au Rwanda, elle a joué un rôle clé en menant la lutte contre le gouvernement rwandais qui comptait pénaliser les relations entre personnes du même sexe.

Lire toute la présentation de Naome Ruzindana, télécharger le fichier pdt au bas de cette page.

 

Versions en anglais, espagnol et portugais : Cliquez sur le symbole de la langue à gauche de l’écran.

Bookmark and Share