Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Amérique Latine Et Caraïbes / Jamaica / Articles / La Jamaique en guerre contre les gays
chargement de la carte…

Facebook

marqués avec: homophobie
La Jamaique en guerre contre les gays

in JAMAICA, 16/06/2010

La Jamaïque a accompagné les résolutions 2435 et 2504 de l'OEA des droits de l'homme, relatif a l'orientation sexuelle et a l’identité de genre "en 2008 et 2009. Toutefois, entre 2009 et 2010 ont été enregistre dans le pays de nombreuses violations des droits de l'homme, des citoyens lesbiennes, gays, bisexuels et intersexuels, y compris les cas suivants:

* La prévalence due au VIH/SIDA est de 32% chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), comparativement à 1,6% dans la population générale. Ce taux est le deuxième au monde après celle du Kenya. D'autres pays de la Caraïbes qui ont decriminaliser la «sodomie» ont des taux de prévalence variant entre 1 et 8% chez les Hommes Ayant des Rapport Sexuels avec les Hommes (HARSAH). L'ONUSIDA et le Ministère de la Santé de la Jamaïque ont lancés un appel qui est reste infructueux par le gouvernement jamaïcain afin d’abroger ces lois.

* Six (6) cas de personnes chassées de leurs foyers par des membres de leur famille a cause de leur orientation sexuelle.

* Quatre (4) cas de lesbiennes qui ont été violée "Afin de les transformer en hétérosexuels". L'homophobie notoire de la Jamaïque font que ces femmes refusent de rapporter ces “viols correctifs” à la police de peur d'être ridiculisés et d’etre d’avantage stigmatisés.

* Quatre (4) hommes ont été forcés de quitter leurs maisons (l'un des cas avec une arme à feu pointe en sa direction et l’autre après que sa maison a été vandaliser) parce qu'ils ont été identifiés comme des participants à la "Marche pour la tolérance» envers les personnes infectées, affectées et vulnérables due au VIH/SIDA.

* Deux (2) cas d’invasions domiciliaires par des bandits, chez des gens qu’on supposait etre homosexuel, il ont été en détention au poste de police pendant deux jours "pour leur protection." Malgré la présence de groupes armées postées en dehors du poste de police où les hommes ont été detenus, il n'y a pas eu d'arrestation des membres du groupe de bandit ayant perpetré cet acte d’invasion.

* Sont conservés lois coloniales du XIXe siècle dans la nouvelle Charte des droits et libertés. Malgré les preuves des effets désastreux des lois qui criminalisent les relations sexuelles privées entre adultes consentants de même sexe, la Charte des droits qui sera une base pour la modification de la Constitution du pays d'ici la fin de 2010, seront volontairement conservé les lois coloniale du XIXe afin d’eviter tout contrôle judiciaire.

 

Bookmark and Share