Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR
ES
Accueil / Amérique Latine Et Caraïbes / Puerto Rico / Articles / Condamnation à 99 années de prison pour l'assasin d'un jeu gay portoricain
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
ILGA-LAC ILGA-LAC

Facebook

Cet article a été signalé à la traduction. Cela signifie qu’un modérateur l’a lu et l’a considéré comme très intéressant et pertinent pour la communauté LGBTI tout entière. Lancez-vous et proposez une traduction dans d’autres langues !
Veuillez noter que ceci est une traduction, et qu’il peut donc y avoir de légères différences. Améliorer cette traduction
Condamnation à 99 années de prison pour l'assasin d'un jeu gay portoricain

in PUERTO RICO, 17/05/2010

La justice portoricaine a condamné l'assassin du jeune homosexuel Jorge Steven López Mercado à 99 années d'emprisonnement. La sentence, bien reçue par la famille et les amis de la victime, referme ainsi le chapitre douloureux de ce crime homophobe, un fait divers qui a produit une profonde indignation dans l'île.

Selon la presse locale, Juan José “Casper” Martínez a avoué sa culpabilité dans l'homicide perpétué en novembre de l'année passée. Le bourreau a admit avoir poignardé, décapité et mis partiellement le feu au corps du jeune homme, avant de finalement abandonné le cadavre à proximité d'une route de la ville de Cayey.

Le psychiatre d'état, Rafael Cabrera, a certifié que l'accusé était sain d'esprit et apte a assumé tout type d'accusation relatif à ses agissements.

Pour la famille "la justice existe".

Apris avoir appris la sentence retenue, les amis et les parents de la victime ont manifesté leur satisfaction. Le quotidien "Primera Hora" rapporte le témoignage de la mère de la victime "même si ça ne nous rendra pas Steven, au moins il y a une justice au Porto Rico. Ici la justice existe."

Jorge López, le père du jeune homme, s'exprimé pour sa part en ces termes "c'est un message clair, peut-être qu'il devait être... victime pour que Dieu envoie ce message à l'humanité. [Que siempre sea recordado positivamente y no negativamente porque no podemos señalar a nadie.]* Nous ne sommes pas parfait et Dieu pardonne”.

 

* Note de traduction : Peut-être traduisible par "Qu'on se rappelle de lui en bien et non en mal, parce que nous ne pouvons plus le montré à personne."

Bookmark and Share