Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Afrique / Uganda / Articles / Ouganda: Le projet de loi anti gay compromet la lutte anti sida
chargement de la carte…

Contributeurs

ILGA Stephane Tchakam, ILGA

Facebook

Ouganda: Le projet de loi anti gay compromet la lutte anti sida

in UGANDA, 04/01/2010

Le projet de loi en cours d'examen dans le pays, et qui punit l'homosexualité de la peine de mort, pourrait remettre en cause les acquis en matière de lutte contre la pandémie du sida.

Les Ougandais pourraient encourir la peine de mort pour homosexualité, selon un projet de loi actuellement en examen au Parlement ougandais. Le projet anti-homosexualité fait penser aux prêches de nombreux évangélistes américains. Le projet de loi a suscité l'indignation à travers le monde entier, et des leaders chrétiens bien connus aux États-Unis l'ont condamné parce que «anti-chrétien ». Du point de vue de la santé, les implications du projet de loi pourraient être désastreuses en ce qui concerne la pandémie du Vih/Sida. Il pourrait en effet remettre en cause les succès déjà engrangés par le pays dans la lutte contre le sida.
La loi, si elle est votée, impose la peine de mort pour les personnes homosexuelles vivant avec le VIH. Des médecins traitant les gays séropositifs pourraient également être poursuivis pour "avoir aidé et encouragé l'homosexualité ». Certaines en ont manifestement peur.
World Vision, un organisme humanitaire chrétien de secours, qui travaille en Ouganda depuis le milieu des années 80, soutient que la législation pourrait porter atteinte à son œuvre en stigmatisant les individus dans les communautés qui constitue ses cibles. Tel est en effet le point de vue de Rudo Kwaramba, le directeur national de World Vision en Ouganda. Poursuivant son propos, Rudo Kwaramba rappelle que : « L'Ouganda est l'un des premiers pays dans lequel nous avons commencé l'éducation et le VIH à travers des programmes de prévention ». Dans le communiqué publié pour l’occasion, monsieur Kwaramba martèle que « l’un des objectifs de World Vision consiste à réduire facteurs et réalités qui dissuadent les gens à connaître leur statut sérologique ».
Président de World Vision, Richard Stearns a contribué à impliquer plusieurs églises évangéliques dans la lutte contre la pandémie du VIH / sida. Ces églises avaient été réticentes à l'aider auparavant. Elles considéraient en effet le sida comme une maladie de gays et voyaient d’un mauvais œil la distribution de préservatifs. Selon Rudo Kwaramba, World Vision est engagée à travailler en Ouganda, indépendamment de l’adoption de la loi redoutée. Toutefois, afin de se conformer à la loi, ils pourraient être contraints de « dénoncer » des homosexuels aux autorités.
La plus grande agence privée d'aide internationale, World Vision, compte plus de 500 personnels en Ouganda. Comme dans d'autres pays, « le travail de World Vision en Ouganda, est à base communautaire et est axée sur l'enfant. L’orientation sexuelle de ceux que nous servons, ou de ceux avec qui nous collaborons, ne nous pose pas de problème », a déclaré Kwaramba.
---

Bookmark and Share