Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Secrétariat Femmes / France / Articles / La lesbophobie nous concerne toutes et tous !
chargement de la carte…

Facebook

La lesbophobie nous concerne toutes et tous !

in FRANCE, 20/01/2010

Suire à une agression lesbophobe en France, réflexions sur la lesbophobie

La dénonciation d’actes de lesbophobie est en recrudescence partout en France, le Tarn ne faisant pas exception (déjà deux faits médiatisés depuis septembre 2009 à Albi). Il est urgent d’agir contre ces actes, car ils traduisent un renforcement des valeurs traditionnelles et machistes qui laissent entrevoir une société où il ne fait bon vivre pour personne, quelle que soit sa sexualité. En cela, ces faits devraient nous concerner toutes et tous. En ces temps de crise anthropologique, quelle voie de sortie souhaitons-nous pour nos sociétés ? Un changement de paradigme vers une société solidaire où règnent l’entraide, l’égalité et la non-violence ? Ou bien, la seule perspective de nous raccrocher à des modèles désuets et destructeurs ?

En effet, la lesbophobie ne traduit pas le simple rejet des lesbiennes ou encore le déni et l’effacement des relations amoureuses entre les femmes, elle décrit bien plus que cela. Elle exprime la peur et la haine envers les lesbiennes parce qu’elles transgressent les rôles de la féminité et de la masculinité, et qu’elles sont indépendantes des hommes, sexuellement et socialement. Les deux lesbiennes albigeoises ne se sont-elles pas entendues dire : « On a vu que vous vous prenez pour des hommes, venez, on va vous sodomiser (ils ont employé un terme plus cru, précise Aurélie) » ?! Déroger à ces normes de genre (masculin/féminin) conduit inévitablement à des rappels à l’ordre (on peut parler aussi des petits garçons qui auraient la mauvaise idée de se mettre du maquillage pour jouer ; ou des petites filles qui se bagarreraient à l’école). En cela, la lesbophobie concourt à renforcer la naturalité des catégories de sexe : elle est un moyen de réaffirmer ce que doit être une ‘vraie’ femme (« qui ne se prend pas pour un homme ») et une ‘bonne’ sexualité (la pénétration par un pénis, ici la sodomie) ; elle est utilisée pour réaffirmer et montrer du doigt ce qu’est la norme de genre dans un système inégalitaire entre les sexes.

Ne nous leurrons pas face à la recrudescence de la lesbophobie;  elle nous concerne toutes et tous. Cette recrudescence est la marque d’un renforcement de valeurs traditionnellement machistes qui enferment les femmes dans des rôles et en font la cible de violences. Il est important de noter que les discriminations dont sont victimes les lesbiennes et les discriminations dont sont victimes les femmes hétérosexuelles s’articulent entre elles : en stigmatisant les lesbiennes qui servent alors de repoussoir à toutes celles qui tenteraient d’échapper à leur destin de femmes et en réaffirmant ainsi aux femmes hétérosexuelles leur place et leurs rôles (épouse, mère, ménagère – bien au chaud au foyer et non dans un bar de nuit).

A l’occasion du 25 novembre – journée internationale contre les violences faites aux femmes – ne pouvons-nous pas voir les liens entre les violences conjugales qui touchent 1 femme sur 10 en France et ces actes de lesbophobie ? Des violences qui sonnent de part et d’autre comme des rappels à l’ordre à se conformer à des normes et valeurs sociales qu’il est plus que temps de dépasser. Ne pouvons-nous pas inculquer à nos jeunes le respect des différences et leur offrir une société qui ne les enfermerait pas dans des modèles prêt-à-porter à défendre par la violence ?

Suite à l’article de Pierre-Jean Pyrda, publié le 18/11/2009 « Albi. Un couple victime d'une agression homophobe »
http://www.ladepeche.fr/article/2009/11/18/717862-Albi-Un-couple-victime-d-une-agression-homophobe.htmlAIR-Libre

 

AIR-Libre
Associations d'Interventions, de Recherches et de Lutte contre la violence dans les relations lesbiennes et à l'égard des lesbiennes

www.air-libre.org

Créée en 2005 dans le Tarn. Association d’Interventions, de Recherches et de Lutte contre la violence dans les relations lesbiennes et à l’égard des lesbiennes : discriminations au travail, viol familial, violence domestique, isolement en milieu rural, rejet familial... D’approche sociologique, l’association met en place des groupes de parole, réalise des études, propose des formations, et s’investit dans des actions de prévention et d’informations. Elle vise à combattre les effets hétérosexistes et lesbophobes de nos sociétés et à dénoncer le système hétérosocial qui les produit.
Cosignataires du Tarn solidaires avec AIR-Libre : APGL « Relais Tarn », Mouvement Jeunes femmes d'Albi, et SOS homophobie au niveau national

 

Bookmark and Share