Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Articles (WORLD) / PANEL DE L’ILGA A LA 2e SESSION DU CHR
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)

Facebook

marqués avec: nations unies
PANEL DE L’ILGA A LA 2e SESSION DU CHR

in WORLD, 11/12/2006

Reconnaissance des ONG LGBT par les Nations unies

Le rejet par le comité de l’ECOSOC sur les organisations non-gouvernementales de la candidature de quatre organisations LGBT, dont l’ILGA, afin d’obtenir le statut consultatif en 2006, a montré que de nombreux Etats ne souhaitent même pas donner aux personnes LGBT le droit de parler à l’ONU.Au cours de 2005 l’ILGA a organisé une campagne pour onze associations LGBT d’Afrique, d’Europe, d’Amérique latine et d’Amérique du Nord, pour qu’elles présentent leur candidature au statut ECOSOC. L’ILGA s’est vu dénier ce droit en juillet 2006 par l’ECOSOC en plénière, en dépit de la forte défense présentée en sa faveur par quelques représentants de gouvernements. L’association danoise LBL, l’ILGA-Europe et l’association allemande LSVD seront examinées par l’ECOSOC plus tard dans l’année. Ce panel donnera aux diverses organisations impliquées dans le processus ECOSOC une chance de mettre quelque peu en lumière leurs thèmes et offrira un forum de débat sur les droits des personnes LGBT et leur présence à l’ONU.

Vendredi 6 octobre 2006 : de 14 à 15h. Palais des Nations, événement parallèle à la 2ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Un panel organisé par l’ILGA, l’Association internationale lesbienne et gay. En collaboration avec l’Association suédoise pour l’éducation sexuelle et RFSL, la Fédération suédoise gay et lesbienne

Avec le soutien financier du ministère suédois des affaires étrangères



Présidence
Janfrans Var der Eerden, COC

Intervenant-e-s
(cliquez sur leurs noms pour lire leurs discours – une version audio est parfois disponible).

C’est la première fois en douze ans que l’ECOSOC ne ferme pas le chapitre du comité ONG. Ainsi, d’une certaine manière, nous avons amené un sujet ici, dont l’ONU devra s’occuper.
Philipp Braun, LSVD (Allemagne) et cosecrétaire général de l’ILGA

Nous avons le statut consultatif au Conseil de l’Europe (…). Ainsi, de notre point de vue, nous pensons que nous avons un bon standing; et notre contribution d’experts en tant qu’ONG est reconnu partout dans les institutions européennes. Nous nous sommes présentés pour obtenir le statut ECOSOC (…)
Jackie Lewis, Unison (Royaume-Uni)

Avec le langage onusien, tout est toujours très poli, mais c'est ce qui est sous-jacent derrière leurs questions qui est important…
Yvan Lapointe, Coalition Gaie et Lesbienne du Québec

Ces luttes à l’ ECOSOC sont un peu un microcosme des luttes auxquelles est confronté, en ce moment, le système des Nations unies dans son ensemble.
John Fisher, ARC International

La fin de la discrimination commune avec le dialogue avec les Etats, pour leur montrer les situations dans lesquelles les droits humains des personnes LGBT sont violés, l’absurdité de ces situations et la nécessité d’appliquer les lois et résolutions de façon égale à toutes les personnes
Beto de Jesús, Instituto Neris (Brésil)



Bookmark and Share