Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
EN
FR

Accueil / Europe / Germany / Articles / Déclaration de l’ADEFRA
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Anglais)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)

Facebook

marqués avec: politique
Déclaration de l’ADEFRA

in GERMANY, 31/10/2006

Violence contre les lesbiennes africaines

Au nom des participantes de la conférence célébrant le vingtième anniversaire de l’ADEFRA (Femmes Noires en Allemagne), qui a eu lieu du 22 au 24 septembre 2006, nous, membres des organisations Européennes, Africaines et Nord Américaines de femmes noires et lesbiennes,

Attirons l’attention sur la violence systématique et brutale contre les femmes lesbiennes en Afrique, incluant :

- le viol et le meurtre de Fanny Ann Eddy en 2004 en Sierra Leone. Son violeur et meurtrier avait été arrêté puis ensuite autorisé de sortir de prison ;

- le meurtre de Zoliswa Nkonyama, âgée de 19 ans, par un groupe de 20 jeunes hommes lesbophobes en 2006, à Khayelitsha en Afrique du Sud ;

- de manière générale, le fait que d’autres lesbiennes jeunes et/ou âgées partout dans le continent sont violées, lapidées à mort, violemment attaquées et tuées, et se voient le plus souvent infectées par le VIH ;

- le fait que toutes les six secondes une femme est violée en Afrique du Sud, situation motivée par la croyance suspicieuse en une sexualité «dérégulée» et l’argument selon lequel cette dernière «le réclamait».

Nous sommes outragées par l’utilisation croissante de vieilles et nouvelles législations contre les femmes Africaines lesbiennes, bisexuelles et transgenres, législations qui violent les principes de base des droits de la personne.

Nous croyons que le silence continuel et l’inaction donne une légitimité aux violences et aux attaques létales contre les femmes lesbiennes, bisexuelles et transgenres.

Comme citoyenness des pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Nord,

• Nous en appelons à nos gouvernements et nos élus locaux pour qu’ils fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer que les droits humains des femmes lesbiennes soient respectés et de s’engager pour que cette épidémie de violence contre elles prenne fin ;

• Nous requérons que nos gouvernements et les donateurs privés mettent à disposition des fonds d’aide pour soutenir les groupes lesbiens, bisexuels et transgenres en Afrique afin que ceux-ci puissent résister et éduquer les populations contre cette violence ; et afin d’apporter des soins, des traitements et un soutien aux femmes séropositives au VIH de cette communauté ;


• Nous en appelons aux médias centraux africains pour qu’ils arrêtent les diffusions à caractère sensationnel contre les femmes lesbiennes, bisexuelles et transgenres, et pour qu’ils soient à même de rendre compte des sujets se référant à l’homosexualité de manière professionnelle et responsable ;

• Nous en appelons à nos organisations des droits humains, VIH/SIDA, à la diaspora Africaine et aux organisations lesbiennes et gaies afin qu’ils nous joignent solidairement et qu’ils parlent fort contre ses abus.


Nous en appelons pour la fin de toutes les formes de violences contre les femmes.

Nous affirmons le droit de tous pour une vie digne et libre de toute discrimination et de tout abus.

Berlin, le 24 septembre 2006

ADEFRA, Allemagne
FEW, Forum of Empowerment of Women, Johannesburg, Afrique du Sud
GLAD, Gays and Lesbians of Africans Descent ZAMI, Amsterdam, Hollande
Meeting Place and Resource Center for Black Women, Zurich, Suisse
WGNRR, Women’s Network for Reproductive Rights, Amsterdam, Hollande
JOLIBA, International Network, Berlin, Allemagne


Traduit de l’anglais au français par Charles Gueboguo
Bookmark and Share