Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Europe / France / Articles / LA MARCHE DES TRANS
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)

Facebook

marqués avec: politique
Affiche de L'ExisTrans
LA MARCHE DES TRANS

in FRANCE, 20/09/2005

L’ExisTrans

Pour sa neuvième édition, l’ExisTrans, la Marche des Trans’ et de celles et ceux qui la soutiennent appelle à manifester le samedi 1er octobre 2005 à 14h00 de : Départ de la Place Saint Gervais (derrière le M° Hôtel de ville), rue François Miron, rue Saint Antoine, Bastille, boulevard Beaumarchais, Filles du Calvaire, arrivée : République où se tiendra la tribune des interventions. 2005, le Sida est décrété « Grande Cause Nationale » : dans les études réalisées à l’étranger, confirmées par ce que les associations connaissent sur le terrain, la communauté trans’, serait l’une des plus touchées par la pandémie du SIDA.
Cette réalité ne semble nullement inquiéter les pouvoirs publics, ni les élus : les Trans’ n’existent pas, pas plus en tant que victimes de discriminations en raison de leur identité qu’en tant que séropos ou atteintEs du SIDA.


SIDA : Grande Cause Nationale : OÙ SONT LES TRANS’ ???

IgnoréEs, misEs à l’écart de toutes les recherches et investigations concernant les soins, les traitements, les prises en charges, ignoréEs des statistiques et des études sur les contaminations, ignoréEs et invisibles pour les campagnes de prévention. La compatibilité des traitements antirétroviraux avec un traitement hormonal, la prise en compte des spécificités liées à nos identités sont totalement niées par les pouvoirs publics et le corps médical enfermés dans le déni de nos existences.
Nous sommes encore et toujours considéréEs comme des sous-citoyenNEs, des laisséEs pour compte !
Nous exigeons de la part des pouvoirs publics la prise en compte des populations trans’.

Nous demandons:
- La réalisation d’études épidémiologiques et la réalisation d’études sur les interactions entre les traitements HIV et les traitements hormonaux.

Nous exigeons encore et toujours:
- La dépsychiatrisation immédiate des trans’ et le LIBRE CHOIX de nos médecins dans le cadre d’un protocole de soins individuel respectueux de l’identité de la personne.
- Le droit à l’autodiagnostic incluant l’arrêt immédiat des pseudo-protocoles instituant une maltraitance théorique de la part de psychiatres incompétents. La prise en charge par la Sécurité Sociale des opérations dans la C.E.E (E112) et hors C.E.E.
- Une adaptation des dispositifs juridiques et administratifs dans la période transitoire ne nous condamnant ainsi plus à la clandestinité. Le changement immédiat d'état civil avec ou sans opération.
- La régularisation des personnes trans’ étrangèrEs.



Bookmark and Share