Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Articles (WORLD) / Nations Unies – Campagne de l’ECOSOC
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Anglais)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

marqués avec: nations unies
Nations Unies – Campagne de l’ECOSOC

in WORLD, 20/08/2008

Une défaite pour la discrimination, une victoire pour l’inclusion : des groupes lesbien, gay, bisexuel, et transgenre obtiennent un statut consultatif

(New York, 23 juillet 2008) – La décision du Conseil Économique et Social des Nations Unies (ECOSOC) d’accorder un statut consultatif à deux groupes qui travaillent sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre est une victoire dans la lutte en cours pour être reconnus par l’ONU, a déclaré aujourd’hui une coalition de six organisations de défense des droits de l’homme. Les deux groupes approuvés les 21 et 22 juillet 2008 sont le COC Pays-Bas la Fédération Espagnole des lesbiennes, gays, transsexuels et bisexuels (FELGTB), organisations nationales représentant les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres (LGBT) aux Pays-Bas et en Espagne.

« Le COC est ravi d’avoir obtenu un statut consultatif auprès de l’ONU, a dit Björn Van Roozendaal, le chargé de plaidoyer à l’international du COC. Cela signifie que nous allons pouvoir nous joindre aux efforts à l’ONU pour aborder les violations des droits de l’Homme des personnes à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre alternatives. »

« Les voix des LGBT hispanophones seront entendues aux réunions de l’ONU où sont débattues les questions des droits de l’homme, a dit David Montero, le responsable des questions internationales et des droits de l’homme de la FELGTB Espagne. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à ce résultat enthousiasmant, et en particulier la mission de l’Espagne à l’ONU pour son soutien. »

Le statut consultatif est un moyen clef pour la société civile d’accéder au système de l’ONU. Il permet aux organisations non-gouvernementales (ONG) de remettre des rapports écrits et verbaux aux réunions de l’ONU, et d’organiser des événements dans les locaux de l’ONU. Grâce à lui, ces groupes peuvent partager leurs informations et leurs analyses des abus et des discriminations auxquels les personnes LGBT font face dans le monde.

L’ECOSOC, qui se compose de 54 états membres de l’ONU, accord un statut consultatif à des ONG après examen des recommandations faites par son organe subsidiaire, le Comité des ONG, qui présélectionne les candidatures.

Le COC Pays-Bas et la FELGTB Espagne vont rejoindre approximativement 3.000 autres ONG qui ont un statut consultatif à l’ONU. Pourtant, seulement une poignée de groupes LGBT ont reçu ce statut. Ces dernières années, certains états ont traité les candidatures des groupes LGBT avec une vive hostilité, et l’ECOSOC n’a accordé à ces groupes un statut consultatif qu’après avoir annulé les recommandations négatives de son Comité des ONG. L’ECOSOC a approuvé l’Association Nationale Danoise pour les gays et les lesbiennes, la Région Européenne de l’Association Internationale gay et lesbienne (ILGA – Europe), et la Fédération gay et lesbienne d’Allemagne en décembre 2006. La Coalition gay et lesbienne du Québec et la Fédération Suédoise pour les droits des gays, lesbiennes, bisexuels et transgenres ont reçu un statut consultatif en juillet 2007.

L’International Wages Due Lesbians, basée aux USA, et la Coalition of Activist Lesbians, basée en Australie, ont un statut consultatif auprès de l’ONU depuis plus d’une décennie.

Pendant sa session de janvier, le comité a voté à 7 voix contre 7 sur le statut consultatif de la FELGTB Espagne, faisant échouer la motion de recommandation ; mais à la session suivante en juin, il a voté à 7 contre 6 pour accorder ce statut au COC Pays-Bas. À la session de juillet à New York, l’ECOSOC a adopté par consensus la recommandation sur le COC Pays-Bas, et a voté l’annulation de la recommandation de ne pas accorder ce statut à la FELGTB Espagne.

« L’ECOSOC a reconnu la place des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres dans le travail des Nations Unies, a dit John Fisher de ARC International, qui a soutenu les efforts de lobbying des groupes. En cette année du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, il est particulièrement important de proclamer le principe fondamental du droit de tous les êtres humains à jouir pleinement de tous les droits de l’Homme, sans discrimination basée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. Le vote d’hier envoie un message clair : la discrimination n’a aucune place dans le système de l’ONU, et les questions d’orientation sexuelle et d’identité de genre peuvent, et doivent, être abordées. »

« De nombreux états qui harcèlent ou persécutent les personnes LGBT essaient également d’empêcher un examen international de leurs actions, a dit Boris Dittrich, le chargé de plaidoyer du programme gay, bisexuel et transgenre à Human Rights Watch. Ce vote garantit que deux voix de plus s’élèveront pour défendre les droits de l’Homme fondamentaux à l’ONU. »

« Des états des cinq régions ont voté pour l’annulation de la recommandation négative du Comité des ONG quant à la FELGTB Espagne, a dit Philipp Braun, co-secrétaire général de l’ILGA. Nous aimerions que le comité prenne acte du fait que l’ECOSOC a affirmé à plusieurs reprises que celui-ci devrait recommander des groupes LGBT. Nous félicitons également nos membres COC et FELGTB pour leur victoire. »

« De nombreux états affirment que les votes de l’ECOSOC doivent suivre les recommandations du Comité des ONG ; ceux qui ont voté en faveur des groupes LGBT estiment cependant que cela ne doit pas être au prix de la discrimination envers qui que ce soit, y compris envers les voix LGBT », a remarqué Adrian Coman de la Commission Internationale aux Droits de l’Homme des Gays et Lesbiennes (IGLHRC), qui a participé au suivi des réunions de l’ECOSOC et du Comité des ONG.

Le Comité des ONG doit examiner un certain nombres de nouvelles candidatures de groupes LGBT pendant ses deux prochaines sessions de janvier et mai 2009.

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter :

À Amsterdam, Björn van Roozendaal (COC Pays-Bas) : +31-622-55-83-00 ; ou bvanroozendaal@coc.nl

À Madrid, David Montero (FELGTB Espagne) : +34-67-452-541 ; ou areainternacional@felgt.org

À Genève, John Fisher (ARC International) : +41-79-508-3968 ; ou john@arc-international.net

À New York, Hossein Alizadeh (IGLHRC) : +1-212-430-6016 ; ou halizadeh@iglhrc.org

À Bruxelles, Stephen Barris (ILGA): +32-2-502-2471 ; ou stephenbarris@ilga.org

À New York, Boris Dittrich (Human Rights Watch) : +1-212-216-1280 ; ou boris.dittrich@hrw.org

Traduction: François Peneaud
Bookmark and Share