Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Europe / Sweden / Articles / Campagne ILGA pour une reconnaissance à l'ECOSOC
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Anglais)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

marqués avec: nations unies
Campagne ILGA pour une reconnaissance à l'ECOSOC

in SWEDEN, 23/05/2007

Le comité ONG de l’ONU recommande de rejeter la candidature de la RFSL, la fédération gay, lesbienne, bi et trans suédoise, auprès du Conseil économique et social

Le comité de l’ONU pour les organisations non gouvernementales a décidé aujourd’hui, en votant par 8 voix contre 6, de recommander le rejet de la candidature de la RFSL auprès du Conseil économique et social. La décision définitive sera prise en juillet, lors d’une réunion du comité du Conseil économique et social à Genève.

« La décision d’aujourd’hui est une preuve que les questions concernant les personnes homosexuelles, bisexuelles et transgenres (LGBT) doivent avoir leur place à l’ONU tout comme les associations se préoccupant de ces questions », commente Sören Andersson, président de la fédération LGBT suédoise. Nous ne sommes pas découragés par l’intolérance et la haine qui se cachent derrière la décision d’aujourd’hui, et nous allons continuer à mettre en avant ces questions en vue de la réunion du comité du Conseil économique et social. »

La RFSL a demandé le statut consultatif auprès du Comité économique et social, statut qui permet à une organisation non gouvernementale (ONG) de participer à certaines sessions de l’ONU. Le comité des ONG, qui prépare et fait des recommandations à celui du Conseil économique et social, a maintenant recommandé de ne pas accorder ce statut consultatif à la RFSL. Généralement, le comité du Conseil économique et social suit les recommandations du comité des ONG, mais, à trois reprises en 2006, le Conseil économique et social a décidé contre l’avis du comité des ONG d’accorder le statut consultatif à trois organisations LGBT.

La question du statut consultatif des organisations LGBT est controversée dans le système de l’ONU. En effet, l’opposition est très forte, particulièrement de la part de certains États musulmans totalitaires, qui sont toutefois aussi soutenus par d’autres États.

« Il était effrayant de constater comment l’Égypte a essayé de recourir aux règles de procédure pour refermer le dossier de notre demande sans autre forme de procès », rapporte Maria Djodin, directrice exécutive de la RFSL.

« La réunion du Comité économique et social à Genève appelle un important travail de soutien tant de la part du gouvernement suédois que de l’Union européenne. Le Portugal, qui va prendre la présidence de l’Union, a une responsabilité particulière pour traiter ces questions », conclut Sören Andersson.

La demande de la RFSL a été traitée initialement par le comité des ONG en janvier, puis elle a été renvoyée à cette session. Au même moment était prise la décision de recommander le rejet d’une demande identique de l’organisation canadienne CGLQ (Coalition gaie et lesbienne du Québec). Par ailleurs, les demandes de deux autres associations LGBT ont été examinées lors de cette session de mai, mais les décisions ont été reportées à la session de janvier prochain. Les deux associations en questions sont la FELGT espagnole et l’AGBLT brésilienne. Durant toute la session, la Suède a indiqué son souhait de voir recommandée l’acceptation de la candidature de la RFSL. De même, la représentante du gouvernement brésilien à l’ONU, Lucia Maria Maierá, a soutenu la demande de l’ABGLT durant toute la semaine.

Pour d’autres commentaires, veuillez contacter la directrice exécutive de la RFSL, Maria Sjödin : +46 (0) 705 506030, ou son président, Sören Andersson : +46 (0) 709 52 51 32

Les faits
Pays qui ont voté pour recommander l’acceptation de la candidature de la RFSL
Colombie, Israël, Pérou, Roumanie, Royaume-Uni, États-Unis

Pays qui ont voté pour recommander le rejet de la candidature de la RFSL
Burundi, Chine, Égypte, Guinée, Pakistan, Qatar, Russie, Soudan

L’Inde et la Turquie se sont abstenues et l’Angola, Cuba et la Dominique étaient absents.


Traduction : Romain Muller
Bookmark and Share