Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Articles (WORLD) / OBTENIR LE DROIT DE PARLER EN NOTRE NOM PROPRE
chargement de la carte…

Contributeurs

anonymous contributorÉcrit anonymement. (Anglais)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Portugais)

Facebook

marqués avec: politique
OBTENIR LE DROIT DE PARLER EN NOTRE NOM PROPRE

in WORLD, 02/01/2007

Le Comité des ONG des NU a refusé le statut ECOSC à la CGLQ et a postposé la décision pour RFSL

À l’issue d’un vote, le Comité a, en revanche, refusé de recommander l’octroi du statut consultatif à la Coalition gaie et lesbienne du Québec, avec 8 voix contre (Burundi, Chine, Égypte, Fédération de Russie, Guinée, Pakistan, Qatar et Soudan), 6 pour (Colombie, États-Unis, Israël, Pérou, Roumanie et Royaume-Uni), et 3 abstentions (Angola, Inde et Turquie).

Lire plus:

- RAPPORT SUR LES ACTIVITÉS DE L’ILGA À L'ONU / 2006
- NATIONS UNIES: CAMPAGNE ECOSOC
- COMMUNIQUE PRESSE NU-Session du Lundi 29 janvier-

Avant le vote, le Royaume-Uni a soutenu la demande de l’organisation, se disant convaincu que toute ONG qui était conforme aux critères établis par l’ECOSOC était éligible pour le statut consultatif. L’organisation en question est tout à fait conforme à ces critères et une grande partie de ses activités va dans le sens des droits de l’homme et des objectifs poursuivis par les Nations Unies, a-t-il relevé.


On vient de recommander l’octroi du statut consultatif pour plus d’une centaine d’ONG, malgré les divergences de vues, a-t-il rappelé. Jusqu’à présent, le Comité n’a rejeté que les demandes d’organisations qui menaient des activités terroristes ou qui avaient des activités dirigées contre des gouvernements. Le représentant a estimé qu’on ne pouvait invoquer aucune raison pour refuser le statut consultatif à cette ONG, au risque de commettre une discrimination. Après le vote, il a donc déploré ce refus, considérant que la confiance à l’égard du Comité était en conséquence altérée.


L’observatrice du Canada s’est dite consternée de constater que la demande de cette ONG était rejetée sans explication. Nous estimons que la résolution 9631 de l’ECOSOC est très claire et qu’elle indique notamment que les ONG doivent représenter la diversité de la société civile. Elle a demandé au Comité de revenir sur sa position en ce qui concerne les ONG qui défendent une orientation sexuelle différente.


Le Comité a aussi reporté l’examen de The Swedish Federation for Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender Rights, après un long dialogue avec deux représentants de cette organisation. La décision définitive a été décalée à la session prévue pour le mois de May 2007.


Répondant au délégué pakistanais (...)


La représentante de la Suède, intervenant en qualité d’observateur, a ensuite expliqué que l’objet de cette organisation était l’égalité des droits, quelle que soit l’orientation sexuelle des personnes. Le Gouvernement suédois consulte souvent l’ONG, a-t-elle ajouté, espérant que la demande de statut consultatif serait examinée favorablement.
Bookmark and Share