Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Artículos, Mapa del sito
EN
FR
ES
Principal / Secretariado De Mujeres / Articles (WORLD) / Stratégies de résistance: combattre la violence contre les femmes lesbiennes, bisexuelles et trans
Cargando el mapa ...

Colaboradores

UN ILGA Patricia Curzi, UN ILGA
anonymous contributorEscrito anónimamente. (Francés)
anonymous contributorEscrito anónimamente. (Español)

Facebook

Por favor, nótese que esto es una traducción; por consiguiente podría haber ligeras diferencias. Mejore esta traducción
Etiquetado con: 57th csw / violence against women / csw
ILGA/RFSL Panel at the 57th session of the CSW
Stratégies de résistance: combattre la violence contre les femmes lesbiennes, bisexuelles et trans

in WORLD, 20/05/2014

Un panel a été organisé par ILGA/RFSL le lundi 4 mars 2013 à la 57ème session de la Commission du Statut de la Femme (CSF). Ce panel a dressé la situation de la violence contre les femmes en raison de leur orientation sexuelle et de leur identité de genre. Il a présenté des exemples de stratégies pour combattre l’homophobie la lesbophobie et la transphobie.

Es cada vez más notorio que los mujeres lesbienens , Bisexuales y trans están confrontados con una violencia dirigida así como con un homicidio, debido a su orientación sexual efectiva o percibida y debido a su identidad de género. El panel exploró los medios gracia a los cuales los agrupamientos de mujeres lesbianas y bisexuales y trans se oponen a esta violencia que se dirige a las mujeres y las personas trans.

Miembros del Panel

L’introduction a été faite par la Ministre suédoise pour l’Egalité de Genre, Maria Arnholm.
Rhoda Awino Odhiambo, Minority Women in Action et Secrétariat d’ILGA Femmes, Kenya
Ulrike Lunacek, Membre du Parlement Européen (Verts/Autriche), Co-Présidente de l’Intergroupe LGBT de ce Parlement
Tamara Adrian, Diverlex, Secrétariat d’ILGA Trans, Venezuela
Dana Zhang, Common Language et Chinese Lala Alliance, Chine – Lisez son intervention, en anglais, en cliquant ICI

Moderadora
Maria Sjödin, RFSL, Suecia

Coordinadora
Patricia Curzi, ILGA

Maria Arnholm, Ministre suédoise pour l’Egalité de Genre, a introduit le panel.

Ulrike Lunacek, Membre du Parlement Européen, a déclaré : « la violence commence avec le langage, en ne nommant pas les problèmes ou en les rendant invisible, en n’offrant pas un espace approprié ou en ne revendiquant pas l’espace public. Nous avons besoin du soutien des groupements de la société civile ».

Dana Zhang, Directrice Exécutive de Common Language et de Lala Alliance China, a partagé l’expérience des groupes en Chine qui utilisent leurs propres corps pour réagir contre la violence et pour devenir plus forts. Ces corps racontent leur histoire personnelle et incarnent par eux-mêmes la résistance.

Tamara Adrian, Secrétariat d’ILGA Trans et Directrice de Diverlex, a rendu public les premiers résultats d’une recherche sur la violence contre les personnes trans. Les premiers chiffres 2012 montrent qu’un total de 643 meurtres contre des personnes trans a été comptabilisé dans le monde entre 2008 et 2012. C’est l’Amérique Latine qui en totalise la plus grande part. La violence subie par les personnes trans est une forme aggravée de la violence en raison de l’identité de genre.

Rhoda Awino de Minority Women in Action, Kenya, s’est attardée sur les aspects positifs et négatifs de la stratégie de l’invisibilité. D’un point de vue négatif, les exemples de violence au sein des couples de même sexe ne sont pas différents de l’expérience des femmes hétérosexuelles : violence physique ou psychique, culpabilité, isolement, colère, etc. Toutefois, il faut noter, comme circonstance aggravante, le fait que les femmes lesbiennes ne peuvent pas s’adresser à la police ou chercher protection dans des endroits sûrs.

En conclusion quelques stratégies de résistance ont été identifiées, telles que l’usage de la visibilité/invisibilité, le recours intensif à la recherche et à l’information, le travail avec des alliés hors de la communauté LGBT.

Plus de 60 personnes ont assisté au panel, au cours duquel une interaction avec l’audience a été rendue possible.

 

Cliquez ICI pour voir les photos du panel sur la page Facebook d’ILGA

 

Merci pour leur aide aux organismes suivants:
Le Gouvernement suédois
Minority Women in Action, Kenya
Commission Communautaire Française, Belgique
Education Internationale
 

Lisez la déclaration écrite d’ILGA et RFSL, en anglais, sur la violence à l’encontre des femmes posté sur le site Web de la CSF, cliquez ICI

Lisez la déclaration orale au nom du caucus LBT, en anglais, cliquez ICI

 

Traduit de l’anglais par Christian van Dieren


 

Bookmark and Share