Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, News, Sitemap
Home / Africa / Morocco / Your Stories
loading map..

MOROCCO

Male to Male relationships: Not Legal
Punishments for male to male relationships: Imprisonment of less than 10 years
Female to Female Relationships: Not Legal
Marriage and Substitutes for Marriage: No law
Adoption: No

Your Views

Are you LGBTI? We want to hear from you! Help us inform other users of the site with your views on this country. Below is a random question about this country. If it is relevant to you please answer it.

Traveled to MOROCCO? Did you feel comfortable as a trans person while there?

The majority of people visiting this site have said I had no problems as a trans person

I did not feel comfortable at all (0 %) I felt comfortable at the hotel, but nowhere else (0 %) Only immigration authorities made me uncomfortable (0 %) I had no problems as a trans person (100%)

The Your Stories section is all about you! Please take a minute to tell visitors of the ILGA website about what LGBTI life is like in reality. Please submit your personal story and share your experience!

YOUR STORIES
Post a new story to this section

Readers Experiences

This is what people are saying about life for LGBTI people in MOROCCO...
enfance perdue (user currently living in MOROCCO) posted for gay readers on 31/03/2011 tagged with illegality of male to male relationships +15
link
j'ai , depuis toujours, su que je sus gay à l'age de 10 ans j'aivais déjà embrassé un mec.
ma vie a commencé à se compliqué quand j'etais en CE5, aimant les discussions des filles, des maitresses, les decorations de fetes , les travaux manuels tel: une boite à bijoux....(bref tous ce que les garçons detestent)
au college les choses se sont compliqué encore plus , mes camarades de classe se moquait de ma façon de marcher, de courir ou encore parce que j'etais incapable de jouer au foot.
deuxieme année du college , la pire année de toute ma vie , toujurs isolé, on me traitait de tous les noms possibles et imaginable et enfin batu de nombreuses fois , durant cette periode j'avais decouvert les sites pornographiques, ça me permettais d'avoir un petit monde gay, ce qui ne durera pas longtemps puisque mon pere decouvre mon petit secret sur l'historique de navigation . je me souviens de tous les etails il est venu me chercher à mon cour de Judo , et des que je suis monté ds la voiture m'a giflé , si fort que je ne sentait plus la moitié de mon visage, faible et peureux comme j'etais je ne pu lui demander pourquoi, mon coeur battait si fort mes mains tremblait et je savais que ça ne faisait que commencer , arrivé à la maison il pris ma cravache d'equitation m'enferma dans ma chambre et me frappa de toutes ses forces, il m'insultait et disait qu'il preferrait que je meurs plutot que d'etre son fils
depuis ce devenu pour lui une habitude de me corriger à coup de cravache je ne parlais jamais de mes problemes à personne et ma mere ne bougeait pas le petit doigt pour venir à mon aide , pire , elle m'a surprise sur internet des mois apres et m'a denoncé (comme si ça l'amusait) .
à 18 ans j'ai enfin pu tenir tete à mon pere et quitter la maison pour aller chez ma grand mere maternelle ou je suis resté 4 mois avant de decider d'arreter les etudes et de travailler en centre d'appel , j'ai economisé quelques milliers de dirham;
ce qui m'a permi d'aller aux USA pour demander l'asyle politique mais malheureusement ma mere eu une tumeur et j'ai du revenir pour etre au pres d'elle
je n'ai pas pu vous raconter d'autres scene encore plus horribles et plus choquante les unes que les autres
mais je peux vous dire qu'aujourd'hui je suis un jeune homme de 20 ans plein de desespoir, de deception de tristesse et de peur .
add response to story
enfance perdue (user currently living in MOROCCO) posted for gay readers on 31/03/2011 tagged with illegality of male to male relationships +15
link
j'ai , depuis toujours, su que je sus gay à l'age de 10 ans j'aivais déjà embrassé un mec.
ma vie a commencé à se compliqué quand j'etais en CE5, aimant les discussions des filles, des maitresses, les decorations de fetes , les travaux manuels tel: une boite à bijoux....(bref tous ce que les garçons detestent)
au college les choses se sont compliqué encore plus , mes camarades de classe se moquait de ma façon de marcher, de courir ou encore parce que j'etais incapable de jouer au foot.
deuxieme année du college , la pire année de toute ma vie , toujurs isolé, on me traitait de tous les noms possibles et imaginable et enfin batu de nombreuses fois , durant cette periode j'avais decouvert les sites pornographiques, ça me permettais d'avoir un petit monde gay, ce qui ne durera pas longtemps puisque mon pere decouvre mon petit secret sur l'historique de navigation . je me souviens de tous les etails il est venu me chercher à mon cour de Judo , et des que je suis monté ds la voiture m'a giflé , si fort que je ne sentait plus la moitié de mon visage, faible et peureux comme j'etais je ne pu lui demander pourquoi, mon coeur battait si fort mes mains tremblait et je savais que ça ne faisait que commencer , arrivé à la maison il pris ma cravache d'equitation m'enferma dans ma chambre et me frappa de toutes ses forces, il m'insultait et disait qu'il preferrait que je meurs plutot que d'etre son fils
depuis ce devenu pour lui une habitude de me corriger à coup de cravache je ne parlais jamais de mes problemes à personne et ma mere ne bougeait pas le petit doigt pour venir à mon aide , pire , elle m'a surprise sur internet des mois apres et m'a denoncé (comme si ça l'amusait) .
à 18 ans j'ai enfin pu tenir tete à mon pere et quitter la maison pour aller chez ma grand mere maternelle ou je suis resté 4 mois avant de decider d'arreter les etudes et de travailler en centre d'appel , j'ai economisé quelques milliers de dirham;
ce qui m'a permi d'aller aux USA pour demander l'asyle politique mais malheureusement ma mere eu une tumeur et j'ai du revenir pour etre au pres d'elle
je n'ai pas pu vous raconter d'autres scene encore plus horribles et plus choquante les unes que les autres
mais je peux vous dire qu'aujourd'hui je suis un jeune homme de 20 ans plein de desespoir, de deception de tristesse et de peur .
add response to story
add response to story
Bookmark and Share