Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site

FR

Accueil / Afrique / South Africa / Articles / Les Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres s’exilent en Afrique du Sud pour sauver leurs vies.
chargement de la carte…

Facebook

Les Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres s’exilent en Afrique du Sud pour sauver leurs vies.

in SOUTH AFRICA, 11/07/2012

L’Afrique du Sud est un des rares pays qui a créé un parti politique gay et qui autorise le mariage homosexuel, mais le rapport de l’association People Against Suffering Oppression and Poverty montre que l’homosexualité est toujours mal perçue dans ce pays et que la communauté LGBT souffre de discrimination, surtout quand on est étranger.

De nombreux étrangers LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) s’exilent en Afrique du Sud pour échapper aux risques qu’ils encourent dans leurs pays d’origines, car l’homosexualité est très mal perçue, voire interdite, dans certains pays. Mais une fois en Afrique du Sud, ils ne se sentent pas non plus en sécurité car beaucoup de Sud-Africains ne tolèrent pas l’homosexualité et sont racistes en vers les étrangers.

Une étude réalisée par People Against Suffering Oppression and Poverty montre que sur les 25 LGBT interrogés qui se sont exilés en Afrique du Sud, la plupart ont été victimes de discrimination, non pas uniquement pour leur orientation sexuelle, mais aussi parce qu’ils sont étrangers.

Ils ont déclaré que le fait qu’ils soient étrangers les exclus des communautés homosexuelles présente en Afrique du Sud, et la moitié n’étaient même pas au courant qu’il existait une communauté homosexuelle dans leur ville.

Même la recherche d’un emploi est difficile. Il y a deux sortes de discrimination qui touche le travail: la discrimination pour trouver un travail et la discrimination sur le lieu de travail. Encore une fois, elle est due à l’orientation sexuelle et à la nationalité des personnes à la recherche d’un travail

La plupart des 25 personnes interrogées ont du déménager plusieurs fois car leurs voisins n’acceptaient pas leur homosexualité, pourtant le pays a prévu une loi, le Rental Housing Act, qui protège les locataires, certains LGBT ont porté plainte mais cela n’a servis à rien.

Bien que l’Afrique du Sud soit un pays qui autorise l’homosexualité, le rapport montre qu’il est difficile pour les LGBT qui s’exilent en Afrique du Sud de s’adapter. L’un des but de l’association People Against Suffering Oppression and Poverty est de favoriser l’intégration des ressortissants étrangers en Afrique du Sud, et de mettre fin aux discriminations dont ils sont victimes.

Bookmark and Share