Home, Asia, Europe, North America, Latin America and Caribbean, Oceania, Nouvelles, Carte du site
Accueil / Articles (WORLD) / L'ILGA travaille depuis 1978 pour des droits égaux pour les personnes LGBTI dans le monde entier
chargement de la carte…

Contributeurs

ILGA Stephen Barris, ILGA
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Français)
anonymous contributorÉcrit anonymement. (Espagnol)
ILGA Stephen Barris, ILGA(Portugais)

Facebook

Les participants de la conférence mondiale de l'ILGA en 2008 à Vienne lors de la traditionnelle photo de groupe
L'ILGA travaille depuis 1978 pour des droits égaux pour les personnes LGBTI dans le monde entier

in WORLD, 16/12/2009

Le but de l’ILGA est de travailler pour l’égalité des gays, des lesbiennes, des bisexuels, des trans et des personnes intersexuées et pour la suppression de toutes les formes de discriminations dont ils sont victimes. Nous cherchons à atteindre ce but par une véritable coopération internationale et par un soutien mutuel de nos membres.

En savoir plus 

Le Secrétariat ILGA est situé à Bruxelles, en Belgique et à Genève, en Suisse:

Bureau de Bruxelles:

17 Rue de la Charité
1210 Bruxelles
Belgique

Téléphone: +32-2-502 24 71
Fax: +32-2-223 48 20

Bureau de Genève:

Rue de la Navigation 11/13
1211 Genève 21
Suisse

Nous attirons l’attention du public et des instances politiques sur les cas de discriminations à l’égard des LGBTI en soutenant des programmes et des actions de protestation, en exerçant des pressions diplomatiques, en diffusant des informations et en travaillant avec des organisations mondiales ainsi qu’avec des médias internationaux.

Notre organisation

Au départ, l’ILGA est un réseau d’activistes, et son succès se trouve en grande partie dans les avancements et progrès des nombreux groupes membres de l’ILGA. La fédération compte maintenant 1044 organisations membres provenant de 117 pays.

N’importe quelle organisation qui s’implique (commercialement ou non) pour des droits égaux pour les LGBTI peut poser sa candidature à l’ILGA. L'ILGA n'accepte pas les groupes faisant la promotion de la pédophilie comme membres. 

Chaque année ou tous les deux ans, les membres de l’ILGA se réunissent dans le cadre d’une conférence internationale pour définir les axes de travail. Le travail d'ILGA est déterminé par les règles énoncées dans sa constitution et son règlement intérieur


Le Comité central

La conférence internationale de l’ILGA est le plus haut organe de l’ILGA en ce qui concerne les délibérations, l’approbation de nouveaux membres, l’organisation interne et externe. Chaque organisation membre exprime ses opinions et ses inquiétudes, et a le droit de vote sur les différents sujets abordés.

Le comité actuel de l’ILGA a été élu à Stockholm lors de la dernière conférence mondiale de l’ILGA en décembre 2012, à l’exception des représentants africains élus la conference régionale de Johannesburg en mai 2007 désormais soutenu par un comité intérim élu à Stockholm, des représentants lation-américains élus à Curitiba à la dernière conférence d’ILGA LAC en janvier 2010, des représentants asiatiques élus à la conférence d’ILGA Asia à Bangkok (Thailande) en Mars 2013, et des représentants européens élus à Dublin à l’occasion de la conférence annuelle d’ILGA Europe en Octobre 2012.

Gloria Careaga (Mexique) et Azusa Yamashita (Japan) sont les co-Secrétaires généraux d’ILGA.

Beto de Jesus (Brésil) est leurs suppléants.

Minority Women in Action (Kenya) a été élu comme Secrétariat Femmes. United and Strong (Ste Lucie) est son suppléant.

Diverlex (Venezuela) a été élu comme Secrétariat Trans. Transgender Netwerk Nederland - TNN (Pays Bas) est sont suppléant.

Selon la constitution actuelle de l’ILGA, deux représentants (une femme et un homme) sont élus dans chaque région :

* Pan Africa ILGA: Linda Baumann (Namibie) et Yahia Zaidi (Algérie). Lame Olebile (Botswana) et Samuel Opio (Uganda) sont leurs suppléants. Un groupe intérim de supervision a été élu à Stockholm en Décembre 2012. Il est composé de Linda Baumann (Namibie), Jide Macaulay (Nigeria), Lame Olebile (Botswana), Yahia Zaidi (Algérie), Samuel Opio (Ouganda), Akinyi Ocholla (Kenya) et Zami Mrwata (Afrique du Sud).
Basé sur le groupe africain aux Nations Unies: Algérie, Angola, Benin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroon, Cape Verde, Central African Republic, Chad, Comoros, Republic of the Congo, Côte d'Ivoire, Democratic Republic of the Congo, Djibouti, Egypt, Equatorial Guinea, Eritrea, Ethiopia, Gabon, the Gambia, Ghana, Guinea, Guinea-Bissau, Kenya, Lesotho, Liberia, Libyan Arab Jamahiriya, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritania, Mauritius, Morocco, Mozambique, Namibia, Niger, Nigeria, Rwanda, Sao Tome and Principe, Senegal, Seychelles, Sierra Leone, Somalia, South Africa, Sudan, Swaziland, Togo, Tunisia, Uganda, United Republic of Tanzania, Zambia and Zimbabwe.

* ILGA-ANZAPI : Joleen Brown Mataele (Tonga) et Simon Margan (Australie). Kris Prasad (Fiji) et Gina Wilson (Australie) sont leurs suppléants. 
Aotearoa/New Zealand, Australia and Pacific Islands – base sur le Forum du Pacifique Sud: Australia, Fiji, Kiribati, Marshall Islands, Federated States of Micronesia, Nauru, New Zealand Palau, Papua New Guinea, Samoa, Solomon Islands, Tonga, Tuvalu and Vanuatu.

* ILGA-Asia: Kaona Saowakun "Toh" (Thailand) et Dan-Dan "Dana" Zhang (China/HK).
Membres suppléant:Toen King Oey (Indonésie) et Poedijati Tan (Indonésie).
Basé sur le groupe Asie aux Nations Unies - sans les îles du Pacifique et Chypre mais incluant Israël): Afghanistan, Bahrain, Bangladesh, Bhutan, Brunei Darussalam, Cambodia, China, Democratic People's Republic of Korea, India, Indonesia, Islamic Republic of Iran, Iraq, Israel, Japan, Jordan, Kazakhstan, Kuwait, Kyrgyzstan, Lao People's Democratic Republic, Lebanon, Malaysia, Maldives, Mongolia, Myanmar, Nepal, Oman, Palestine, Pakistan, Philippines, Qatar, Republic of Korea, Saudi Arabia, Singapore, Sri Lanka, Syrian Arab Republic, Tajikistan, Thailand, Timor-Leste, Turkmenistan, United Arab Emirates, Uzbekistan, Viet Nam and Yemen.

* ILGA-Europe: Martin K.I. Christensen (Danemark) et Maria Sjodin (Suède).
Membre suppléant:Konstantina Kosmidou (Grèce).
Basé sur le Conseil de l’Europe – y compris la Bielorussie: Albania, Andorra, Armenia, Austria, Azerbaijan, Belarus, Belgium, Bosnia and Herzegovina, Bulgaria, Croatia, Cyprus,Czech Republic, Denmark, Estonia, Finland, France, Georgia, Germany, Greece, Hungary, Iceland, Ireland, Italy, Latvia, Liechtenstein, Lithuania, Luxembourg, the former Yugoslav Republic of Macedonia, Malta, Republic of Moldova, Monaco, Montenegro, the Netherlands, Norway, Poland, Portugal, San Marino, Spain, Sweden, Switzerland, Romania, Russian Federation, Serbia, Slovakia, Slovenia, Turkey, Ukraine and United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland.

* ILGA - LAC – Amérique latine et Caraïbes: Irina Bacci (Brasil) et Pedro Paradiso Sottile (Argentine). Amaranta Gomez (Mexique) est leurs suppléants. 
Basé sur le groupe GRULAC aux Nations Unies: Antigua and Barbuda, Argentina, Bahamas, Barbados, Belize, Bolivia, Brazil, Chile, Colombia, Costa Rica, Cuba, Dominica, Dominican Republic, Ecuador, El Salvador, Grenada, Guatemala, Guyana, Haiti, Honduras, Jamaica, Mexico, Nicaragua, Panama, Paraguay, Peru, Saint Kitts and Nevis, Saint Lucia, Saint Vincent and the Grenadines, Suriname, Trinidad and Tobago, Uruguay and Bolivarian Republic of Venezuela.

* ILGA-North America: Haven Herrin (Etats-Unis d'Amérique) et Stephen Seaborn (Canada). Helen Kennedy (Canada) et Michael Petty (Etats-Unis d'Amérique)sont leurs suppléants.
Canada et Etats-Unis d'Amérique
 

ILGA STAFF:

Renato Sabbadini, Executive Director. Cliquez ici pour écrire à Renato
André du Plessis, UN Programme and Advocacy Manager. Cliquez ici pour écrire à André
Patricia Curzi, UN Liaison Office. Cliquez ici pour écrire à Patricia
Esperance Kana, Finance and Administration Officer. Cliquez ici pour écrire à Esperance
Alessia Valenza, Membership and Communication Officer. Cliquez ici pour écrire à Alessia
Stephen Barris, Programmes Officer. Cliquez ici pour écrire à Stephen
 

Bookmark and Share